Bah Oury au procès du 28 septembre : « je vais témoigner, je suis partie civile »

5
Bah Oury au procès du 28 septembre : « je vais témoigner, je suis partie civile »
Bah Oury au procès du 28 septembre : « je vais témoigner, je suis partie civile »

Africa-Press – Guinée. L’homme politique et président du comité d’organisation de la manifestation du 28 septembre 2009, Bah Oury, était dans la salle d’audience du tribunal ad hoc ce mardi, 04 octobre 2022, pour suivre les débats sur le dossier du massacre du 29 septembre. Il est partie civile dans ce dossier qu’il connaît bien ; et il a confié qu’il va témoigner dans ce procès pour apporter sa contribution à la manifestation de la vérité.

« Il faut se féliciter que ce débat se fasse dans le prétoire dans une atmosphère relativement paisible. En écoutant toutes les parties aussi bien la partie de la défense, le ministère public et la partie civile, les choses se font avec professionnalisme dans une certaine dynamique de convivialité. On a attendu pendant 13 ans parce que certains avaient peur de la manière dont ce type de procès pourrait être géré dans le pays. Et donc, c’est une nécessité aujourd’hui que la longue chaîne d’impunité soit rompue. Ceux qui ont pris l’initiative d’organiser ce procès rendent un grand service à la Guinée d’aujourd’hui et à la Guinée de demain. Certains sont sceptiques en se disant que ce sera toujours comme par le passé.

Mais, il y a un temps de rupture. Et, le temps de la rupture est venu et le processus de changement va se mettre en marche avec certes beaucoup de difficultés, beaucoup de scepticisme, de la part de certains. Mais, une page est en train d’être tournée. Je suis partie civile, je vais régulièrement assister à des audiences et je suis à la disposition des avocats de la partie civile qui nous dirons quand est-ce il faut venir pour apporter notre part de vérité et donner des informations susceptibles d’éclairer le tribunal sur le déroulement et sur ce que nous avons vécu et les conditions préalable qui ont amené à l’organisation de la manifestation du 28 septembre 2009 », a indiqué Bah Oury.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here