Le ministre de l’administration du territoire aux agents de sécurité : ‘’On ne peut pas continuer à endeuiller le peuple de Guinée’’

4
Le ministre de l’administration du territoire aux agents de sécurité : ‘’On ne peut pas continuer à endeuiller le peuple de Guinée’’
Le ministre de l’administration du territoire aux agents de sécurité : ‘’On ne peut pas continuer à endeuiller le peuple de Guinée’’

Africa-Press – Guinée. Embarqués à Nzérékoré à bord de trois vols, les blessés graves du tragique accident sur la route nationale Guéckédou-Macenta ont été accueillis ce vendredi à l’aéroport Ahmed Sékou Touré par le Premier ministre et des membres du gouvernement. Dans la foulée, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation a appelé à une prise de responsabilité générale.

‘’Nous avons enregistré 16 morts. Les corps sont à la morgue de Nzérékoré. Et nous venons de recevoir 8 blessés graves. Le ministre de la santé a pris des dispositions pour la prise en charge. Les sociétés qui évoluent en Forêt nous ont facilité les évacuations des blessés. Trois avions ont été affrétés dont un ppur transporter les parents des blessés. Avant leur arrivée, les blessés étaient déjà orientés vers l’hôpital Ignace Deen’’, indique le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Le général à la retraite Ibrahima Kalil Condé appelle à une prise de conscience collective pour reduire les tragiques accidents de la route.

‘’Nous demandons aux usagers de respecter le code de route. Quand vous embarquez plus d’une cinquantaine de passagers, vous devez savoir que vous avez plus de 50 âmes. Vous devez rouler avec prudence sur la route’’, dit-il.

Il a mis l’occasion à profit pour interpeller les syndicats des transporteurs. “Il y a des chauffeurs qui s’embarquent dans leur véhicule en état de sobriété avancée. Il faut qu’ils prennent des dispositions pour le contrôle des chauffeurs avant leur départ dans les différentes gares routières’’, souligne le patron de l’administration du territoire et de la décentralisation.

A leur tour, ajoute le ministre Condé, ‘’les services de sécurité commenceront à prendre leurs responsabilités. Parce qu’on ne peut pas continuer à endeuiller le peuple de Guinée comme ça se passe actuellement. Aussi, il faut qu’on laisse les services de sécurité jouer leur rôle. C’est pour l’intérêt national’’.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here