Tueries dans les manifs de rue : ‘’Il est urgent que le CNRD hausse le ton pour faire arrêter ces pratiques rétrogrades’’

6
Tueries dans les manifs de rue : ‘’Il est urgent que le CNRD hausse le ton pour faire arrêter ces pratiques rétrogrades’’
Tueries dans les manifs de rue : ‘’Il est urgent que le CNRD hausse le ton pour faire arrêter ces pratiques rétrogrades’’

Africa-Press – Guinée. Le président de l’Union guinéenne pour la démocratie et développement (UGDD) interpelle le président de la transition et CNRD sur la récurrence des tueries et violences dans les protestations de rue dans notre pays.

Pépé Francis Haba indique à la junte militaire doit mettre fin aux traitements inhumains, violences physiques, vols, brigandages, injures qu’infligent les forces de défense et de sécurité aux guinéens lors manifestations de rue, tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays.

‘’C’est incroyable que les populations qui sont censées bénéficier de la protection des forces de défense et de sécurité qu’elles habillent, logent et nourrissent soient leurs premières victimes quotidiennes sans réactions fermes ou pas des autorités militaires et civiles’’, dénonce-t-il.

‘’Nous avions pensé que les traumatismes subis par les habitants l’axe à des moments donnés, ceux de Nzérékoré…constituaient de mauvais souvenirs lointains (…). C’est inconcevable que nos frères guinéens continuent à essuyer les bottes, les coups de poing, les crachats et à être victimes des vandalismes, des balles de leurs propres frères d’armes censés leur apporter protection et réconfort’’, ajoute le leader de l’UGDD.

Il estime qu’il est ‘’urgent que le CNRD hausse le ton pour faire arrêter ces pratiques rétrogrades et inhumains. Aussi, les organisations non gouvernementales devraient systématiquement enquêter et documenter ces travers. Quant aux autorités judiciaires notamment les procureurs, ils sont attendus pour ouvrir des enquêtes afin d’identifier les responsables de ces atrocités qu’ils soient civils (donneurs d’ordres) ou militaires, gendarmes et policiers (exécutants)’’.

M. Haba assure que ‘’quel que soit le motif de l’intervention sur les populations civiles désarmées, ces violences doivent impérativement prendre fin’’.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here