Ce mammifère pourrait être l’ancêtre des vaches, des cerfs et de tous les ongulés

2
Ce mammifère pourrait être l’ancêtre des vaches, des cerfs et de tous les ongulés
Ce mammifère pourrait être l’ancêtre des vaches, des cerfs et de tous les ongulés

Africa-Press – Guinée. Dans les terres désertiques de Corral Bluffs, à l’est de Colorado Springs, aux États-Unis, une équipe de paléontologues du Denver Museum of Nature & Science a fait une découverte: un trésor vieux de 65,5 millions d’années, un crâne de Militocodon lydae. Le petit mammifère a prospéré à une époque cruciale de l’histoire des mammifères sur Terre, juste après l’extinction des dinosaures.

L’étude qui analyse cette découverte, dirigée par Lucas Weaver de la Kent State University et Jordan Crowell du Graduate Center de la City University of New York, a été publiée dans la revue Journal of Mammalian Evolution fin avril 2024.

Une position incertaine au sein des Periptychidae

Militocodon lydae était une petite espèce de mammifère, pesant entre 270 et 460 grammes et faisant environ la taille d’un gros rat. Le nom de l’espèce a été choisi en hommage à deux personnes tenant une place importante dans la découverte: Sharon Milito, une bénévole et enseignante retraitée de Colorado Springs, qui a découvert le premier spécimen en 2016, et Lyda Hill, une mécène du musée.

Les chercheurs ont identifié ce petit animal comme un membre de la famille des Periptychidae. Ce groupe de mammifères primitifs a prospéré pendant la transition entre les ères Mésozoïque et Cénozoïque. Ces Periptychidae pourraient être les ancêtres de tous les ongulés modernes comme les cerfs, les vaches et les porcs.

Les caractéristiques des os crâniens et des articulations des mâchoires de Militocodon lydae, très similaires aux ancêtres des ongulés, suggèrent qu’il occupait une position ancestrale dans cet arbre généalogique.

Cependant, le placement exact de Militocodon lydae dans l’arbre généalogique des mammifères primitifs reste sujet à débat. Bien qu’il soit considéré comme un membre primitif des Periptychidae, les traits partagés par Militocodon lydae avec plusieurs membres à la fois anciens et plus récents de sa famille suggèrent qu’il occupait une position intermédiaire le long d’un continuum évolutif au sein celle-ci.

Comme pour la plupart des mammifères du Paléocène précoce, les incertitudes entourant les Periptychidae sont dues en partie à leur registre fossile rare, composé principalement de dents isolées et de fragments de mâchoires.

“Les roches de cette période sont notoirement pauvres en fossiles”, a déclaré le Dr Tyler Lyson, conservateur du musée de paléontologie des vertébrés de Denver dans un communiqué de presse. “La découverte et la description d’un crâne de mammifère fossile constituent une étape importante dans la documentation de la première diversification des mammifères après la dernière extinction de masse de la Terre”.

Des indices d’un changement de nutrition

Un élément remarquable du squelette crânien de Militocodon lydae est sa dentition, minutieusement modélisée en 3D par les chercheurs. Ces dents offrent un aperçu des régimes alimentaires et des modes de vie des ancêtres des ongulés. Elles suggèrent une adaptation à un régime alimentaire difficile, peut-être composé de plantes coriaces ou de proies difficiles à mastiquer.

Selon l’hypothèse des chercheurs, cela pourrait refléter une évolution vers une dentition favorisant le cisaillement et l’écrasement plutôt que le broyage lors de la mastication.

La période à laquelle vivaient les Periptychidae, le Paléocène précoce, était caractérisée par la diversification rapide des premiers ongulés archaïques. Les Periptychidae, étaient les mammifères les plus diversifiés en Amérique du Nord à cette époque.

La découverte de Militocodon lydae ajoute alors une pièce au puzzle de l’évolution des mammifères après l’extinction des dinosaures. Cependant, elle soulève également de nouvelles questions sur la diversité et l’adaptation rapide des mammifères de cette époque. Les chercheurs soutiennent que la “découverte et la description approfondie de fossiles plus complets d’espèces […] comme l’holotype de Militocodon lydae décrit ici, sont nécessaires pour mieux éclairer l’histoire évolutive complexe de cet important groupe de mammifères du Paléocène.”

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here