Ibrahima Sory Camara condamné pour avoir démoli une partie de la concession de son neveu

9
Ibrahima Sory Camara condamné pour avoir démoli une partie de la concession de son neveu
Ibrahima Sory Camara condamné pour avoir démoli une partie de la concession de son neveu

Africa-Press – Guinée. Ibrahima Sory Camara est poursuivi par son neveu Morlaye Mabinty Camara pour destruction et dégradation d’édifices privés au tribunal de Dixinn, délocalisé à la Mairie de Ratoma. Motif invoqué ? Ibrahima Sory est accusé d’avoir démoli une partie de la concession de son neveu, construite sur une parcelle qu’il lui a pourtant offerte. Il a écopé d’une peine de deux ans assortis de sursis dans la journée de mardi, 09 août 2022.

Jugé pour destruction et dégradation d’édifices privés, Ibrahima Sory Camara est désormais situé sur son sort. Selon les explications, le prévenu a donné une parcelle à son neveu où ce dernier a construit une maison de 3 chambres et un salon. Une fois la construction achevée, Ibrahima Sory Camara a demandé à Morlaye Mabinty Camara d’acheter finalement la parcelle à 40 millions GNF. Par la suite, il va demander à son neveu de lui donner les loyers versés par les locataires qui sont dans la maison. Mécontent, il aurait détruit le mur qui le séparait de son neveu, dégradé la toiture et les toilettes de la maison. C’est suite à cela que Morlaye Mabinty Camara a porté plainte contre son oncle, qui avait déjà fait l’objet d’un autre procès à l’issue duquel il a été condamné à 1 an d’emprisonnement, apprend-on.

A la barre, Ibrahima Sory Camara reconnaît la destruction du mur mais explique l’avoir parce que la clôture avait bloqué le passage de l’eau. Ce qui, selon lui, occasionne des inondations dans son domicile. Pour ce qui est des toilettes et de la toiture, il nie avoir procédé à leur dégradation.

Dans ses réquisitions, le ministère public a rappelé que le prévenu a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il estime qu’il a voulu profiter de son neveu en le faisant venir à ses côtés. Ensuite, le procureur a rappelé que le prévenu est un récidiviste, déjà condamné par le passé. C’est ainsi qu’il a requis la condamnation d’Ibrahima Sory à 1 an assorti de sursis. Pour ce qui est des intérêts civils, il a demandé au tribunal d’évaluer leur valeur.

Finalement, le tribunal a reconnu le prévenu coupable des faits de destruction et dégradation d’édifices privés. Ibrahima Sory Camara a écopé de 2 ans de prison assortis de sursis et d’une amende d’un million GNF. Il est également condamné au payement de 20 millions GNF de dommages et intérêts à la partie civile.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here