Proxénétisme à Mandiana : 7 prostituées et leurs proxénètes interpellés par la police

10
Proxénétisme à Mandiana : 7 prostituées et leurs proxénètes interpellés par la police
Proxénétisme à Mandiana : 7 prostituées et leurs proxénètes interpellés par la police

Africa-Press – Guinée. L’information a été donnée ce lundi, 28 novembre 2022, par les autorités sécuritaires et judiciaires de Mandiana. Dans le cadre de la lutte contre la traite d’être humain, sept (7) filles prostituées (dont une Nigériane et une Libérienne) et leurs proxénètes viennent d’être mis aux arrêts. Ils ont été interpellés dans différents motels et hôtels de Mandiana par une commission d’enquête de la police. Et, ils seront déférés dans les prochaines heures à la justice de paix de Mandiana.

Ces suspects ont tous été présentés ce lundi à la presse locale de Mandiana. Mais, aucun d’entre eux n’a voulu faire de commentaire sur les faits allégués contre eux. Cependant, pour Ibrahima 1 Camara, le juge de paix de Mandiana, il n’y aura aucune hésitation sur l’application de la loi dans cette affaire, d’autant plus des mineures de moins 15 ans sont assujetties à la prostitution dans les motels de Mandiana par des proxénètes qui en tirent profit.

« Ce qui est pire, c’est aussi le proxénétisme et la traite des êtres humains. Ce qu’on a constaté, c’est qu’à Mandiana il y a beaucoup de personnes qui se livrent au proxénétisme. Le proxénétisme c’est quoi, c’est d’aller par exemple vers la Guinée Forestière, d’aller à Kindia, chercher des jeunes filles et venir les employer dans les hôtels ici [pour la prostitution], en faire une profession et vivre de ça. J’ai reçu dans mon bureau certaines filles qui se sont retrouvées malgré elles à Mandiana… Donc, c’est au vue de tout ça qu’on a essayé de lancer une vaste opération contre les proxénètes, les propriétaires de ces hôtels et motels qui emploient des mineurs de moins de 14 ans [dans la prostitution]. C’est inadmissible ! Et, c’est pourquoi j’ai signé une réquisition que j’ai envoyée à toutes les autorités (…) et on a demandé à nos OPJ d’interpeller toutes les personnes qui se livrent à ces pratiques (le proxénétisme). Et, si les faits retenus contre eux sont établis, nous n’allons pas hériter à appliquer la loi », a martelé le juge Ibrahima 1 Camara.

Selon le commissaire central de la police de Mandiana, Ibrahima Kéwoulin Traoré, ces prostituées et leurs proxénètes ont été arrêtés à Mandiana-centre et environs.

« Dans le cadre de la lutte contre le proxénétisme et la traite d’être humain, nous avons interpellé à Mandiana-Centre et environnant sept (7) filles et leurs proxénètes dont une Nigériane, une Libérienne et cinq (5) Guinéennes », a-t-il précisé.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here