Tentative de vol : un « fou » condamné à 3 ans de prison ferme au TPI de Kaloum

2
Tentative de vol : un « fou » condamné à 3 ans de prison ferme au TPI de Kaloum
Tentative de vol : un « fou » condamné à 3 ans de prison ferme au TPI de Kaloum

Africa-Press – Guinée. C’est un prisonnier d’une autre catégorie qui a été jugé hier, lundi 8 août 2022 au tribunal de première instance de Kaloum. Présenté à la barre comme une une personne atteinte de démence, Mohamed Chérif a été condamné à 3 ans de prison ferme pour tentative de vol.

Avec un maillot au dessus d’un caftan kaki, Mohomed Chérif se montrait tout au moment de son procès. Après sa condamnation, le même enthousiasme continuait chez lui. Selon les gardes pénitentiaires, cela s’explique par le fait que le prévenu s’opposait lui-même à son éventuelle libération à cause des sacs de riz qu’il voit en abondance à la maison centrale de Coronthie.

Selon eux, Mohamed Chérif aurait dit qu’il faut « être fou » pour quitter la prison « un endroit où on voit une telle quantité de nourriture entassée ».

Mais, pour le ministère public, Mohamed Chérif fait semblant pour échapper aux sanctions pénales. Le procureur Mohamed Bangoura a rappelé que le prévenu a été pris en flagrant délit de tentative de vol au préjudice d’Amadou Diakité, pendant qu’il tentait d’ouvrir le véhicule de celui-ci avec un trousseau de clés qu’il disposait. C’est donc au moment de son interpellation que Mohamed Chérif se serait fait passer pour un dément.

Et puis, lors de sa déposition, le prévenu répondait à toutes les questions qui lui étaient favorables et faisait des grimaces tel un fou quand il s’agissait des des questions qui pourraient l’enfoncer, a encore précisé le procureur. C’est pourquoi, il considère Mohamed Chérif est lucide, contrairement à ce qu’il veut faire croire. Surtout, ajoute le procureur, que Mohamed Chérif avait déjà été condamné pour les mêmes faits (vol et de tentative vol) à Kindia et Mamou.

C’est après tous ces rappels que le procureur a demandé de le retenir dans les liens de la culpabilité. Et, pour la répression, il a requis 3 ans de prison, en insistant sur « la mauvaise foi du prévenu et du fait qu’il soit un récidiviste ».

Ainsi, dans son délibéré, le président du tribunal, Kabinet Keita, a déclaré Mohamed Chérif coupable des faits de tentative de vol au préjudice d’Amadou Diakité. Pour la répression, le condamne à 3 ans d’emprisonnement ferme et ordonne la confiscation des clés saisies sur lui.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here