Transition en Guinée : le FNDC rejette les 36 mois et annonce des manifestations

12
Transition en Guinée : le FNDC rejette les 36 mois et annonce des manifestations
Transition en Guinée : le FNDC rejette les 36 mois et annonce des manifestations

Africa-Press – Guinée. Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, le Conseil national de la Transition, largement dominé par les représentants de la junte militaire du CNRD, a voté 36 mois, soit 3 ans, hier, mercredi 11 mai 2022, pour la durée de la Transition.

Ainsi, comme l’a souhaité le président de la Transition, président du CNRD, Colonel Mamadi Doumbouya, c’est le CNT- et non les forces vives de la Nation (comme indiqué par la charte de la Transition)- qui a déterminé la durée de la Transition. Une décision qui enclenche automatiquement la crise politique tant redoutée. Comme on le sait, les partis politiques les plus représentatifs du pays s’étaient retrouvés le matin pour rejeter la méthode CNRD et réitérer la demande de dialogue.

Dans la soirée, c’est le FNDC qui s’est fait entendre. Le Front anti troisième mandat d’Alpha Condé trouve ce délai inacceptable et annonce des manifestations.

Communiqué : La Coordination Nationale du FNDC informe l’opinion nationale et internationale qu’en violation délibérée de l’article 77 de la charte de la transition, élaborée et adoptée de façon solitaire par le CNRD, le Conseil National de la Transition a adopté une prétendue durée de la transition.

La Coordination Nationale du FNDC rappelle que le conseil national de la transition n’a ni la légitimité ni les prérogatives de déterminer la durée de la transition.

La Coordination Nationale du FNDC rejette avec force ce délai adopté par le Conseil National de la Transition.

La Coordination Nationale du FNDC dénonce l’arrogance et la volonté du CNRD de saboter cette transition chèrement acquise au prix du sang des militants pro-démocratie.

La Coordination Nationale du FNDC mettra tout en œuvre, à travers l’organisation de manifestations citoyennes pacifiques sur les voies et places publiques, pour s’opposer à la volonté du CNRD de s’offrir un mandat, par des manœuvres illégales et illégitimes.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here