Littérature : Décès d’André Rakotondranaivo, une référence des livres éducatifs

3
Littérature : Décès d’André Rakotondranaivo, une référence des livres éducatifs
Littérature : Décès d’André Rakotondranaivo, une référence des livres éducatifs

Africa-Press – Madagascar. L’auteur André Rakotondranaivo est décédé mardi en fin de journée à 95 ans, une perte pour le cercle des poètes et écrivains Havatsa Upem. La littérature malgache lui doit des ouvrages autant éducatifs que pour renforcer la culture générale. Mais aussi plusieurs poésies tirant vers le patriotisme, l’amour de la langue malgache… S’adressant aux jeunes, aux ainés, aux femmes, aux hommes… Il y évoque le quotidien, la foi, la politique.

Né le 24 novembre 1927, « Aéra », son nom de plume, fait la fierté de la localité de Betafo et de l’église adventiste malgache. Si les manuels scolaires qu’il a écrits ont été utilisés dans les années ’80, André Rakotondranaivo a été un autodidacte. Qui a été capable d’écrire 105 livres, surtout pour l’éducation, comme « Ny tolon’ny Beloha », littéralement « la lutte de Beloha », une sorte d’autoportrait.

Puisqu’il a perdu ses parents à 8 ans, il a donc dû batailler dur pour atteindre ses objectifs. Une de ses poésies figure dans le « Fihirana ». Il est au rang de « Grand–croix de 2è classe de l’Ordre National Malgache ». Une page qui se ferme à jamais.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Madagascar, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here