AMBATONDRAZAKA – Le ketchup « Lycoper » commercialisé

6
AMBATONDRAZAKA - Le ketchup « Lycoper » commercialisé
AMBATONDRAZAKA - Le ketchup « Lycoper » commercialisé

Africa-Press – Madagascar. Fonctionnelle, l’usine de transformation de tomates ne chôme pas. Elle produit trois mille bouteille de ketchup par jour.

Une capacité de trois mille bouteilles de ketchup par jour, soit une tonne et demie de produits finis, l’usine de transformation de tomates, inaugurée en septembre dernier à Ambatondrazaka ne chôme pas ! Preuve en est donnée par les opérateurs économiques et les consommateurs qui peuvent désormais s’offrir des produits purement locaux.

Fonctionnelle et pouvant générer de la valeur ajoutée, la pépinière industrielle, particulière tourne désormais à plein régime. « Lycoper », la marque de ketchup transformée et mise en bouteille par cette usine est en effet déjà commercialisée sur le marché à un prix défiant toute concurrence, à 3 000 ariary la bouteille si l’on se fie aux informations récoltées auprès des grossistes et des détaillants de la ville. À en croire d’ailleurs les gérants de l’usine, Hasina Rasolofoharintseheno, opérateur économique à qui la gestion de la pépinière produisant la marque de ketchup « Lycoper », les stocks commencent déjà à se constituer et ce, à peine quelques mois après sa mise en marche.

C’est la raison pour laquelle les opérateurs et commerçants se focalisent davantage à écouler leur production et à leur trouver des débouchés. «Comme vous pouvez le voir, les produits de la société Lycoper sont déjà distillés, et en nombre sur les marchés. Nous proposons d’ailleurs une multitude de produits, mais ce sont les ketchups de notre unité industrielle qui ont été commercialisés dans un premier temps, dans le cadre du projet pilote. Et ce fut un succès car les produits créés dans notre usine d’Ambalabako se vendent déjà dans les marchés des grandes villes du pays, à l’instar d’Antananarivo », confie-t-il. Une réalisation qui profite aux opérateurs économiques mais aussi à la population, avec des produits qui ont passé toutes les séries de test qualité, mais qui se vendent à des prix très abordables, en comparaison avec les produits importés de la même catégorie.

Opportunité

C’est là, une des vocations du projet de pépinières industrielles du ministère de l’Industrialisation, du commerce et de la consommation (MICC) qui, à travers le projet One District One Factory crée de la valeur ajoutée aux produits locaux mais permet aussi aux opérateurs à la base de trouver un marché sur lequel écouler leurs articles. Il n’y a pas que le riz qui fait office de produits du terroir pour cette localité de l’Alaotra Mangoro, les tomates sont aussi des denrées qui sont produites en quantité. Pour le moment, les rendements restent stables, avec cependant une légère baisse de la production comme c’est le cas à cette période de l’année. Néanmoins, la localité peut produire jusqu’à 20 tonnes par jour au moment de la récolte quand cela atteint son pic. Il s’agit donc d’une autre opportunité économique que les responsables du MICC ont su mettre en évidence, avec le projet de pépinières industrielles qui continue son petit bonhomme de chemin à une allure soutenue.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Madagascar, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here