Dépenses folles de la Jirama : Plus d’un milliard d’ariary pour des travaux de nettoyage et de jardinage

3
Dépenses folles de la Jirama : Plus d’un milliard d’ariary pour des travaux de nettoyage et de jardinage
Dépenses folles de la Jirama : Plus d’un milliard d’ariary pour des travaux de nettoyage et de jardinage

Africa-Press – Madagascar. Des questions commencent à se poser concernant les dépenses de la Jirama pour l’année 2022 alors que la société se trouve en plein problème financier.

Si la subvention prévue dans la Loi de finances initiale (LFI) 2022 était de 380 milliards d’ariary, l’Etat prévoit d’affecter 500 milliards d’ariary d’appui financier pour la Jirama dans le projet de loi de finances rectificative (PLFR), c’est-à-dire 120 milliards d’ariary supplémentaires. Pour l’Etat, la Jirama a besoin de ce soutien financier. Toutefois, les chiffres annoncés dans l’avis général de passation des marchés pour l’année 2022 pour la Jirama suscitent des vives réactions et d’incompréhension.

« Le montant estimatif du marché pour le nettoyage et jardinage des sites de la Jirama Tana répartie en 15 lots est de 1 085 688 000 d’ariary », comme il est indiqué dans l’avis de passation des marchés publié par la Jirama, alors que le délestage et les coupures reviennent en force. De plus, l’Etat a annoncé que la Jirama a besoin de soutien financier. Andry Ramaroson, ministre de l’Energie, a également réitéré tout récemment ce problème financier auquel la société d’État doit encore faire face. Selon lui, « la Jirama n’a plus assez de moyens financiers pour les dépannages ou l’amélioration de ses services, qu’il est normal qu’elle offre des services médiocres ».

Jouets. Le Projet d’amélioration de l’accès à l’eau potable (PAAEP) à Madagascar a tout récemment obtenu un soutien financier de la part de la Banque mondiale. La Jirama continue également de bénéficier de centaines de milliards de subventions, imputées au budget de l’Etat. Des sommes conséquentes qui devraient contribuer au redressement de la société. Les dépenses au niveau de la Jirama devraient ainsi suivre cette logique. Cependant, ce n’est pas le cas. « La fourniture de jouets pour enfants du personnel de la Jirama est, quant à elle, estimée à 296 395 000 ariary tandis que pour la fourniture des produits pharmaceutiques, l’estimation est de 12 milliards d’ariary, si pour la fourniture des produits dentaires elle est de 244 068 000 ariary », toujours selon cet avis de passation de marché.

Audit. Le gouvernement a déjà annoncé sa volonté de mener un audit au niveau de la Jirama. Cette initiative a, toutefois, rencontré une certaine hostilité. Des responsables et des personnels de la Jirama ont jugé que ce n’est pas encore urgent. Cette opération pourrait apporter plus d’explications sur l’état financier ainsi que toutes les dépenses de la société d’État et contribuerait ainsi à son redressement.

Julien R

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Madagascar, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here