Le Sénégal vise le leadership dans l’eSport en Afrique de l’Ouest

2
Le Sénégal vise le leadership dans l'eSport en Afrique de l'Ouest
Le Sénégal vise le leadership dans l'eSport en Afrique de l'Ouest

Africa-Press – Madagascar. L’eSport, terme désignant les compétitions de jeux vidéo organisées et auxquelles participent des professionnels, s’impose chaque jour un peu plus sur le continent africain.

La numérisation, accélérée par la pandémie de Covid-19, ainsi que la jeunesse et la croissance de la population, sont autant de facteurs qui pourraient faire de l’Afrique l’un des marchés du jeu les plus prometteurs au monde.

Bien que seulement 40 % de la population du continent ait accès à l’internet, le taux d’accès par habitant est plus élevé en Afrique qu’en Amérique latine, en Amérique du Nord et au Moyen-Orient.

Selon le rapport 2019 du groupe de réflexion “The Council on Foreign Relations (CFR)”, 525 millions de personnes en Afrique ont accès à l’internet, contre 447 millions en Amérique latine, 328 millions en Amérique du Nord et 174 millions au Moyen-Orient.

L’Afrique promet un avenir dans les sports électroniques.

Par ailleurs, l’Afrique du Sud est le premier pays du continent en matière d’eSports, suivie par l’Égypte, le Maroc, la Tunisie, le Kenya et le Sénégal.

L’Afrique du Sud compte environ 59 millions d’habitants et 24 millions de joueurs de jeux vidéo. C’est également le pays où l’on joue le plus aux jeux vidéo sur le continent.

Selon le rapport élaboré en 2021 conjointement par la société “Newzoo”, leader mondial de l’industrie du jeu et la société de jeux vidéo “Carry1st”, basée en Afrique, l’eSport connaît une croissance rapide en Afrique.

Selon le même rapport, le nombre de joueurs de jeux vidéo en Afrique subsaharienne, qui était de 77 millions en 2015, passera à 186 millions en 2021. 95 % des joueurs africains préfèrent les smartphones et les tablettes aux consoles ou aux ordinateurs.

Selon Cordel Robbin-Coker, l’un des fondateurs de Carry1st, dont l’opinion est reprise dans le rapport, l’Afrique sera l’avenir du monde du jeu et l’on assiste à une explosion des jeux vidéo et mobiles sur le continent.

Le premier stade eSports d’Afrique est en cours de construction au Sénégal.

Selon les données de la Banque mondiale pour 2021, le Sénégal, dont 58 % de la population utilise l’internet à titre individuel, vise une place importante en Afrique de l’Ouest dans le domaine des sports électroniques.

Le Sénégal accueillera les Jeux olympiques de la jeunesse en 2026 et hébergera également le premier stade d’eSports du continent.

Les compétitions d’eSports devraient être l’une des disciplines en lice aux Jeux olympiques de la jeunesse, qui se dérouleront dans le stade en cours de construction dans la capitale Dakar. Le stade, dont le coût total est estimé à environ 5 millions de dollars, devrait être achevé avant les Jeux olympiques de la jeunesse de 2026.

Le 27 décembre, le premier tournoi d’eSport sur écran géant de la région s’est déroulé dans un cinéma de Dakar.

Au cours de ce tournoi, des joueurs d’eSports ont fait la démonstration de leurs compétences dans les jeux de console “Street Fighter 6” et le jeu mobile “Mobile Legends.

Les gagnants des deux catégories ont reçu un prix de 500 mille CFA (environ 850 dollars) par personne.

Kofi Sika Latzoo, l’un des organisateurs du tournoi, a indiqué vouloir découvrir de nouveaux talents avec de telles organisations.

“La culture des jeux vidéo n’est pas très répandue en Afrique. Avec de tels événements, nous attirons un public et nous touchons plus de gens”, a-t-il dit.

Selon Kofi Sika Latzoo, le Sénégal fera une grande différence dans ce domaine grâce à son stade eSports.

“Grâce à ce stade, de nombreux joueurs d’eSports du continent et du monde entier viendront à Dakar, ce qui offrira de nombreuses opportunités et créera un environnement compétitif. Le fait d’avoir le premier stade d’eSports du continent au Sénégal amènera le pays à se démarquer dans ce domaine”, a-t-il ajouté.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Madagascar, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here