Les recommandations électorales n’ont pas été mises en œuvre

2
Les recommandations électorales n’ont pas été mises en œuvre
Les recommandations électorales n’ont pas été mises en œuvre

Africa-Press – Madagascar. Une grande partie des recommandations de la mission d’observation de l’UE n’a pas été suivie d’effets. A quelques mois des prochaines élections de proximité, l’ambassadrice de l’Union Européenne (UE) à Madagascar, Isabelle Delattre est revenue sur ce sujet lors d’une conférence de presse à Ankorondrano où elle a abordé l’état de coopération entre l’UE et Madagascar après la réélection de Andry Rajoelina.

La mission d’observation des élections de l’Union européenne avait émis un certain nombre de recommandations à l’issue du scrutin présidentiel de 2018 mais la quasi-totalité de ces recommandations sont restées lettres mortes. La majorité de ses recommandations présentées nécessitait une réforme législative ou constitutionnelle. Des recommandations qui concernent, notamment, l’autonomisation de la CENI, les garanties de la liberté d’expression et de la presse et le contrôle du financement de la vie politique,

Dans la perspective des élections de 2023, la mission de suivi électoral a rappelé ses recommandations et l’importance de leur mise en œuvre pour la consolidation du cadre juridique électoral, le succès de la refonte du fichier électoral et la consolidation du processus démocratique mais force est de constater que le gouvernement ne semble pas pressé de les mettre en place.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Madagascar, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here