USAID : 7,5 millions de dollars d’aide supplémentaire pour 100.000 personnes dans le Sud

10
USAID : 7,5 millions de dollars d’aide supplémentaire pour 100.000 personnes dans le Sud
USAID : 7,5 millions de dollars d’aide supplémentaire pour 100.000 personnes dans le Sud

Africa-PressMadagascar. Jamais deux sans trois pour l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International qui continue d’aider le Sud du pays en proie, ces huit dernières années, à une série de sécheresse et où les agriculteurs reçoivent des tempêtes de sable à la place de la pluie.
Un mois après l’annonce d’un engagement de 40 millions de dollars au titre d’une aide d’urgence pour le Sud et sept mois après le lancement de 3 nouveaux projets d’urgence et de développement d’une valeur totale de 100 millions de dollars dans la région, le gouvernement américain annonce une aide alimentaire, sanitaire et agricole supplémentaire en faveur de cette partie de la Grande île.
Projets. « Aujourd’hui, nous annonçons 7,5 millions de dollars supplémentaires qui serviront à nourrir la population, à soigner les enfants et les femmes enceintes qui souffrent de malnutrition et à essayer de remettre sur pied les agriculteurs », a déclaré hier John Dunlop, Directeur général de l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID). Avant d’ajouter que « nos projets permettront de fournir des vivres, de l’eau potable et des soins de santé à 46 000 individus. Nous fournirons un traitement à 13 000 enfants qui souffrent de malnutrition. Et 41 000 agriculteurs recevront des semences et d’autres aides, avec l’espoir que la prochaine saison culturale sera meilleure ».
Nouvelles mesures. L’enveloppe de 7,5 millions de dollars annoncée hier, financera les activités de 2 ONG, en l’occurrence, Adventist Development and Relief Agency (ADRA) dans la région d’Ampanihy et Action Contre la Faim (ACF) dans les régions Atsimo-Andrefana, Androy et Anosy. « La triste réalité est que la crise s’aggrave et continue d’affecter de plus en plus de familles », constate la Chargée d’Affaires a.i des Etats-Unis, Amy Hyatt. Et d’expliquer que : « c’est pourquoi nous prenons de nouvelles mesures pour apporter davantage d’aide. Parce que les Etats-Unis continueront à se tenir aux côtés du gouvernement et du peuple malgache pour faire face à cette crise, pour essayer de prévenir la faim et la famine, pour aider ceux qui en ont désespérément besoin ».
Aide alimentaire. Les projets financés par le gouvernement US permettent de nourrir 683 000 individus, d’améliorer l’accès à l’eau pour 50 000 personnes et de prévenir et soigner la malnutrition chez 150.000 enfants et femmes enceintes. « Cette aide se poursuivra jusqu’à fin septembre », assure-t-on du côté américain. Avant de préciser que l’aide alimentaire de l’USAID financée par les 40 millions de dollars annoncés en juin et les 7,5 millions communiqués hier, sera destinée à 489 000 individus. Sans compter les activités de prévention et de traitement de la malnutrition qui aideront 357.600 enfants, femmes enceintes et nouvelles mères.
Feuilles ou criquets. Les deux nouveaux projets de développement de cinq ans annoncés en décembre, ont commencé à être effectifs dans les régions Atsimo-Andrefana, Androy, Vatovavy-Fitovinany et Atsimo-Atsinanana. L’objectif est d’introduire des solutions à long terme afin de prévenir et réduire l’insécurité alimentaire aiguë chez certaines personnes, les plus vulnérables. « Malheureusement, tout le financement que nous avons consacré à cette urgence ne suffit pas pour nourrir et soigner tous ceux qui en ont besoin », fait remarquer John Dunlop. Tout ceci pour dire qu’ « il faut faire davantage face aux besoins qui sont énormes ». Le DG de l’USAID de faire savoir que « nous continuons à recevoir des rapports qui font état d’individus consommant des feuilles ou des criquets ». Mais pas des restes de…cuir ayant servi à fabriquer des sandales.
Récoltes. D’après les statistiques rapportées par l’USAID, « plus de 1,1 million de personnes sont actuellement confrontées à des niveaux élevés d’insécurité alimentaire ». 14 000 individus au moins sont au bord de la famine. Un chiffre appelé à augmenter dans la mesure où les prévisions de récolte sont très mauvaises et l’accès à la nourriture devrait se détériorer à l’approche de 2022.
Mpirahalahy mianala. Le DG de l’USAID de réitérer que le gouvernement américain continue de se tenir aux côtés du gouvernement et du peuple malagasy comme des « mpirahalahy mianala ». En 2020, l’aide de l’USAID à Madagascar s’élevait à 133,5 millions de dollars, y compris les 74,5 millions pour les activités du secteur Santé dont les Etats-Unis en sont le principal pays donateur. Cela comprend également les 48,5 millions de dollars pour la sécurité alimentaire. Depuis 2015, le gouvernement américain, à travers l’USAID, est le premier fournisseur d’aide dans le Sud, engageant plus de 236 millions de dollars pour répondre aux besoins urgents des familles souffrant de la faim et apporter des solutions à long terme à l’insécurité alimentaire.
Recueillis par R.O

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here