Progrès technologique et énergétique : Des compteurs made in Mali

5
Progrès technologique et énergétique : Des compteurs made in Mali
Progrès technologique et énergétique : Des compteurs made in Mali

Africa-Press – Mali. Le ministère des Mines, de l’Energie et de l’Eau, en partenariat avec la société Elect Afric a procédé, le jeudi 29 septembre 2022, à la pose de la première pierre d’une unité de production de compteurs électriques et accessoires à Kati Kambila.

Cette cérémonie de pose de la première pierre d’une unité de production de compteurs électriques et accessoires est la concrétisation du plan de développement du secteur de l’énergie au Mali.

Selon le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, la couverture des besoins énergétiques passe par la mise en symbiose des trois phases que sont : la production, le transport et la distribution. Il est impératif de pouvoir répondre aux sollicitations de branchements en électricité des populations dans un contexte où la demande augmente de façon exponentielle avec un taux de croissance de 10 % à 12 % par an.

Le ministre ajoute que la satisfaction de cette demande crée un besoin en compteurs électriques de l’ordre de 60 000 par an qu’EDM a parfois du mal à résorber. Un défi constant qui l’oblige à s’adresser à plusieurs fournisseurs. Toutes choses qui expliquent l’utilisation de compteurs et accessoires venant d’horizons divers avec tout ce que cela comporte comme problème de maîtrise de l’outil technologique, de gestion des stocks et de maintenance.

« L’implantation de cette unité de production et d’assemblages de compteurs et accessoires permettra à EDM de dire son mot sur le choix technologique correspondant le mieux à ses besoins et d’oublier les ruptures conjoncturelles de stock qui nuisent à son image et pénalisent sa clientèle », affirme-t-il.

Aussi, le ministre Lamine Seydou Traoré se réjouit en annonçant que la société EDM SA prendra, en fonction de sa capacité financière, une participation importante dans le capital d’Elect Africa dont une partie sera totalement gratuite.

Pour sa part, le Premier ministre par intérim, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Abdoulaye Maïga qui présidait la cérémonie, affirme qu’il s’agit d’un élément supplémentaire qui prouve à suffisance l’engagement du Président de la Transition à trouver des réponses rapides à toutes les préoccupations de la population.

Quant au directeur d’Elect Afric-SA, Oumar Koné, la pose de cette première pierre s’inscrit dans le cadre d’un progrès technologique et énergétique que connaît notre pays. « C’est dans le but de faciliter l’accès au compteur d’électricité et de développer une expertise locale que la société Elect Afric-SA, partenaire de LONGI, a décidé d’ériger cette unité de production dans notre pays », explique-t-il.

Il ajoute que désormais, le Mali n’importera plus de compteur électrique, ce sont les pays de la sous-région qui viendront se servir chez nous. Il faut aussi rappeler que cette unité favorise dans l’immédiat l’assouplissement des conditions d’acquisition des compteurs par leur disponibilité permanente et la réduction des temps d’attente de demande de compteur.

D’un coup total de plus de 15 milliards de F CFA, l’unité offrira plus de 200 emplois directs et plus d’une centaine d’emplois indirects, selon les explications du directeur d’Elect Afric-SA.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Mali, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here