Crise à l’URD: Acte I Le Tribunal de la commune V du district de Bamako confirme Gouagnon Coulibaly à la présidence du parti.

4
Crise à l’URD: Acte I Le Tribunal de la commune V du district de Bamako confirme Gouagnon Coulibaly à la présidence du parti.
Crise à l’URD: Acte I Le Tribunal de la commune V du district de Bamako confirme Gouagnon Coulibaly à la présidence du parti.

Africa-Press – Mali. Les héritiers de feu Soumaila Cissé, s’affrontent, en clans après le décès de celui-ci. Salikou Sanogo et Gouagnon Coulibaly sont les têtes de fil de ces écuries.

En effet cette crise née pour le contrôle de la présidence du parti est loin d’être terminée, car le film judiciaire est ouvert et son épilogue ne semble pas être pour demain.

Pour preuve, dans son verdict rendu public, le lundi 04 avril 2022, le Tribunal de la commune V du district de Bamako a confirmé «l’élection de Gouagnon Coulibaly en qualité de Président du parti politique URD à l’issue du congrès extraordinaire organisé du 16 Janvier 2022 ».

Aussitôt, après avoir pris connaissance de cette décision, le camp de Pr. Salikou Sanogo, président par intérim de l’URD a fait un communiqué pour informer l’opinion publique nationale et internationale, le 4 avril 2022, que « les voies de recours appropriées seront entamées afin de barrer la route à ladite décision. En clair, le camp Salikou Sanogo a fait l’appel. La Cour d’appel de Bamako a été déjà saisie pour réexaminer le dossier”.

Le Tribunal de la commune V du district de Bamako a rendu public son délibéré, le 4 avril 2022, dans l’affaire qui oppose Gouagnon Coulibaly au Pr. Salikou Sanogo pour le contrôle de l’URD. Ainsi, le Tribunal, statuant par jugement contradictoire, en premier ressort, rejette les fins de non-recevoir opposées par Salikou Sanogo et déclare l’action de Gouagnon Coulibaly recevable ; juge ses demandes bien fondées. Dans son verdict, le tribunal de la commune V de Bamako « Confirme l’élection de Monsieur Gouagnon Coulibaly en qualité de Président du parti politique URD à l’issue du Congrès extraordinaire du 16 Janvier 2022 ; Ordonne à Monsieur Salikou Sanogo, précédemment président par intérim du parti, de procéder à la passation de service de la présidence du parti, dès le 3ème jour de la notification de ce jugement, sous astreinte de 500.000 F/CFA par jour de retard ; Autorise Monsieur Gouagnon Coulibaly à accéder au siège du parti ; Déclare nulle la décision N°002-2022 BEN-URD, du 05 Février 2022, portant exclusion et suspension de cadres de l’URD ; Ordonne l’exécution provisoire de ce jugement ; Rejette la demande reconventionnelle ; Met les dépens à la charge de Monsieur Salikou Sanogo ». Il n’en fallait pas plus pour faire réagir le camp de Salikou Sanogo.

Dans son communiqué rendu public, tout juste après le verdict du tribunal de la commune V de Bamako, l’URD informe ses militants et sympathisants que faisant suite à la décision rendue, ce jour 04 avril 2022, par le tribunal de grande instance de la commune 5 du District de Bamako, les voies de recours appropriées seront exercées contre ladite décision à l’effet de permettre à la Cour d’appel de Bamako de réexaminer le dossier. «Le Professeur Salikou Sanogo, Président par intérim de I’URD, votre Président continuera à présider les destinées du parti jusqu’à une décision définitivement exécutoire.

L’URD rappelle que l’information judiciaire ouverte contre Gouagnon Coulibaly et autres pour faux et usage de faux devant le juge d’instruction du 9 ème cabinet du Tribunal de grande instance de la commune III se poursuit normalement. C’est pourquoi, le parti invite tous ses militants et sympathisants à rester calmes, sereins et à ne pas céder à la désinformation et à la provocation » souligne le communiqué du camp de Salikou Sanogo.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Mali, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here