Recueil annuel 2022 du Conseil économique social et culturel : Les préoccupations majeures des populations prises en compte

5
Recueil annuel 2022 du Conseil économique social et culturel : Les préoccupations majeures des populations prises en compte
Recueil annuel 2022 du Conseil économique social et culturel : Les préoccupations majeures des populations prises en compte

Africa-Press – Mali. Le Gouvernorat du district de Bamako a abrité, le jeudi 5 mai 2022, les travaux de synthèse du recueil annuel 2022 concernant le district de Bamako élaboré par le Conseil économique social et culturel (CESC). Lesdits travaux étaient présidés par le président du CESC, Yacouba Katilé, en présence du gouverneur du district de Bamako, Abdoulaye Coulibaly et d’autres personnalités. Dans ce recueil de plus de 30 pages, les préoccupations majeures des populations du district de Bamako sont prises en compte comme la salubrité dans la capitale malienne, la baisse des tarifs de l’eau et d’électricité, la desserte normale d’électricité dans toutes les communes de Bamako, l’emploi des jeunes, la lutte contre le banditisme en dotant les services de sécurité de moyens adéquats etc.

Dans ses mots de bienvenue, le gouverneur du district de Bamako, Abdoulaye Coulibaly, a invité les participants à cette rencontre à être assidus afin d’avoir un bon document qui répond aux préoccupations de la population.

A sa suite, le président du CESC, Yacouba Katilé, a salué la présence des uns et des autres à la séance de synthèse des résultats de la mission d’élaboration du recueil 2022 des attentes des besoins et des problèmes des populations du District de Bamako. « Du 27 avril au 04 mai 2022, dans le cadre des missions d’élaboration du recueil annuel, nos missions ont sillonné l’ensemble des six communes du District de Bamako. Et ce, conformément aux dispositions de l’article 107 de la constitution.

A l’occasion de ces missions, les équipes constituées de membres élus du Conseil et des techniciens des services, ont échangé et partagé avec en moyenne 50 personnes, soit au total 300 représentants de faitières de la société civiles et autres catégories socioprofessionnelles », a-t-il dit.

Avant de signaler que l’envergure des séances d’élaboration du recueil annuel s’est nettement améliorée. Selon Yacouba Katilé, il revient au niveau régional d’adopter le document de synthèse, reflet des attentes, des besoins et des problèmes de la société civile du District de Bamako. « Pour ce faire, l’Institution compte sur l’apport normatif des services techniques de l’Etat dont la forte présence est à saluer.

D’ores et déjà, je vous rassure de la disponibilité de mes collaboratrices et collaborateurs, à fournir l’effort nécessaire pour intégrer les omissions, reformuler les attentes et autres besoins et problèmes pour un développement socio-économique et culturel durable de notre chère patrie », a conclu le président du Conseil économique social et culturel, Yacouba Katilé.

Il faut noter que dans ce recueil de plus de 30 pages, les préoccupations majeures des populations du district de Bamako sont prises en compte comme la salubrité dans la capitale malienne, la baisse des tarifs de l’eau et d’électricité, la desserte normale d’électricité dans toutes les communes de Bamako, l’emploi des jeunes, la lutte contre le banditisme en dotant les services de sécurité de moyens adéquats, la délocalisation des usines vers la nouvelle zone industrielle à Djalakorobougou, l’éducation et la santé, la lutte contre la pratique du racket dans toutes les communes de Bamako, la diminution des prix des loyers à usage d’habitation à travers l’application stricte de la loi.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Mali, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here