L’opposition extra-parlementaire se mobilise

5
L’opposition extra-parlementaire se mobilise
L’opposition extra-parlementaire se mobilise

A. Bartleby

Africa-Press – Mauritius. L’actualité politique de cette semaine a été contrastée : les partis traditionnels sont restés particulièrement discrets alors que les partis extra-parlementaires ont été très présents dans l’actualité.

Du côté des partis traditionnels, il semblerait que le remaniement ministériel de la semaine dernière ait calmé les ardeurs de l’alliance de l’opposition. Alors qu’ils étaient très présents dans les médias et sur le terrain pour la préparation de leurs différents congrès, ils semblent désormais être bien plus en retrait. En fait, les dirigeants du PTr, du MMM et du PMSD paraissent avoir été surpris du “timing” et de la nature de ce remaniement, et nous devinons aisément qu’ils doivent être en train de revoir leur propre stratégie.

L’opposition extra-parlementaire est en train de se mettre en ordre de marche et envoie le signal qu’il faudra composer avec elle pour les prochaines échéances électorales

En décalant encore une fois les élections municipales, le Premier ministre a laissé croire que les élections générales approchaient à grands pas et, en effectuant le remaniement ministériel, il a envoyé le message que les élections générales ne sont pas pour bientôt.

En fait, Pravind Jugnauth parvient toujours à contrôler l’agenda politique. Il avait fait exactement la même chose avant les élections de 2019. D’un côté, il n’avait aligné aucun candidat à la partielle de la numéro 18 le 17 décembre 2017 qui avait vu l’élection d’Arvin Boolell. Cela lui avait permis de jauger le rapport de force entre les autres partis sans dévoiler ses cartes à lui. Et, de l’autre côté, il avait annoncé une élection partielle à la circonscription numéro 7, après la démission de Vishnu Lutchmeenaraidoo. Cette partielle devait se tenir le 13 novembre 2019, et nous savons tous que Pravind Jugnauth avait pris toute l’opposition de court en organisant les élections générales le 7 novembre 2019, soit quelques jours avant la date prévue de la partielle.

La maîtrise du temps politique est une arme essentielle si l’on veut avoir la mainmise sur l’échiquier, et il semble pour l’instant que les tentatives de l’opposition d’imposer son propre rythme en mettant la pression sur le gouvernement n’ait pas fonctionné. Ainsi, ils se trouvent dans l’obligation de faire vivre cette alliance et de la faire monter en puissance dans les prochains 15 mois.

Cela ne signifie pas que les prochaines échéances électorales auront lieu en novembre de l’année prochaine. En fait, il se pourrait bien qu’elles se tiennent à n’importe quel moment à partir du verdict du Privy Council. Et nous pouvons deviner que le MSM fera monter et redescendre la mayonnaise durant les prochains mois afin d’user l’opposition. Cette dernière devra donc rester vigilante…

De leur côté, les partis extra-parlementaires ont été très actifs cette semaine.

Nando Bodha, Rama Valayden et leurs camarades ont accueilli le Rassemblement Citoyen pour la Patrie et les Verts Fraternels de Sylvio Michel dans leurs rangs. Ils en ont profité pour rebaptiser leur alliance en Linion Moris. Que nous croyons en eux ou pas, Linion Moris a le mérite de tenter de construire une proposition politique qui puisse s’inscrire dans le paysage politique mauricien. Il y a bien évidemment des têtes connus, comme Bodha et Valayden, mais il y a également une part importante faite à des nouveaux, ce qui est forcément positif.

Nando Bodha et Rama Valayden sont également des personnes aguerries à la politique de terrain, ce qui aidera grandement les nouveaux venus comme Parvez Dooky issu du Ralliement Citoyen pour la Patrie, un parti basé à Paris et qui compte un grand total de trois membres dans ses rangs.

En tout cas, Linion Moris est en train de se mettre en ordre de marche et envoie le signal qu’il faudra composer avec eux pour les prochaines échéances électorales.

Il en va de même pour Roshi Bhadain et Patrick Belcourt. Le Reform Party vient d’accueillir de nouveaux membres et a même affiché une recrue de choix lors du congrès des jeunes organisé dimanche dernier par le Reform Party et En Avant Moris. Géraldine Geoffroy, animatrice star de Radio One, s’est affichée aux côtés de Roshi Bhadain. Read More… Become a Subscriber

For More News And Analysis About Mauritius Follow Africa-Press

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here