41ème session de la Conférence générale de l’UNESCO : Le ministre Rabiou Ousman plaide pour l’accompagnement des différents programmes initiés par le Niger dans le domaine de l’éducation, de la formation professionnelle et de la culture

1
41ème session de la Conférence générale de l’UNESCO : Le ministre Rabiou Ousman plaide pour l’accompagnement des différents programmes initiés par le Niger dans le domaine de l’éducation, de la formation professionnelle et de la culture
41ème session de la Conférence générale de l’UNESCO : Le ministre Rabiou Ousman plaide pour l’accompagnement des différents programmes initiés par le Niger dans le domaine de l’éducation, de la formation professionnelle et de la culture

Africa-Press – Niger. Le Ministre de l’Education nationale, Dr. Rabiou Ousman a participé du 09 au 24 Novembre 2021 à Paris (France) aux travaux de la 41ème session de la Conférence générale de l’UNESCO qui s’est tenue sous la présidence de M. Santiago Irazabal Mourao du Brésil avec à ses côtés Mme Audrey Azouley, Directrice Générale de ladite Organisation. Le ministre Rabiou Ousman a représenté les Ministres en charge de l’Education et de la Formation Professionnelle du Niger à cette conférence.

La conférence générale de l’UNESCO est une rencontre biennale de tous les Pays membres qui se tient généralement à son siège à Paris. Elle est une session de travail au cours de laquelle plusieurs documents sont examinés, amendés et adoptés par les participants. Il s’agit entre autres des documents portant sur le rapport de mise en œuvre du programme-Budget du bienum antérieur et de celui à venir ainsi que l’adoption de plusieurs résolutions sur la vie de l’organisation.

Dans son discours à la tribune de l’UNESCO, le 13 novembre 2021, le ministre de l’Education nationale a souligné les efforts de l’UNESCO au Niger et montré les efforts remarquables que le gouvernement nigérien déploie dans les différents domaines de compétence de l’UNESCO. Il a également souligné que le Niger n’a cessé à travers, ses instruments d’ordre institutionnel, administratif et juridique d’accompagner l’UNESCO dans son noble combat de tous les jours, celui de la construction de la paix à travers le monde par l’Education, la Science, la Culture et la Communication.

En ce qui concerne le domaine de la culture, le ministre Rabiou Ousman a rappelé que celle-ci constitue au Niger le véritable ciment de l’unité des communautés. Ce qui explique entre autres actions, la mise en place d’un cadre d’expression culturelle et civilisationnelle en vue de favoriser le dialogue intercommunautaire appelé «les pratiques et expressions de la parenté à plaisanterie».

Dans le domaine de l’éducation, Rabiou Ousman a déclaré que c’est que convaincues que le capital humain est le seul gage de développement, et qu’il nous faut des hommes et des femmes valeureux et que cela n’est possible qu’à travers une éducation de qualité, que les plus hautes autorités du Niger au premier rang desquelles, le Président Mohamed Mohamed Bazoum a placé la rentrée académique 2021-2022 sous le sceau des grandes réformes découlant des grandes orientations contenues dans son Programme de Renaissance Acte 3 et déclinées dans le document de la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement.

Le ministre de l’Education nationale a saisi cette occasion pour remercier également le Bureau Régional multisectoriel pour l’Afrique de l’Ouest (Sahel) basé à Dakar pour son constant accompagnement au Niger et surtout pour la création et le recrutement des cadres nigériens à la tête de quatre programmes.

Dans le domaine de l’Enseignement Supérieur, le ministre Ousman a déclaré que le Niger s’est doté, grâce à

l’accompagnement de l’UNESCO à travers le projet Shenzhen, d’une Agence Nationale d’Assurance Qualité dans l’Enseignement Supérieur devenue par la suite, une Direction Générale de l’Assurance Qualité. La continuité de ce projet a permis d’amorcer le renforcement de la formation continue à l’Université Abdou Moumouni de Niamey et d’opérationnaliser la direction générale Assurance Qualité (A/Q), améliorant ainsi la qualité de la gestion et des formations dans toutes les Institutions d’Enseignement Supérieur au Niger.

Dans le domaine de la formation professionnelle et technique, le ministre Rabiou Ousman a souligné que le Niger occupe aujourd’hui une place de choix car, les actions engagées ont consisté à élargir et à diversifier l’offre. Ce qui a permis de faire passer la proportion des apprenants de l’enseignement professionnel et technique de 8% en 2009 à 33,16% en 2020 sur une prévision de 37%. A noter que dans le cadre de l’apprentissage tout au long de la vie, le Niger mobilise des appuis des institutions spécialisées pour accompagner la mise en place d’un cadre de certification.

Dans le domaine de la culture, le ministre de l’Education nationale a annoncé que le Président Bazoum a placé son mandat sous le sceau de la continuité à travers le Programme de la Renaissance culturelle. Il s’agit en effet de se focaliser sur la consolidation de la cellule familiale, la promotion des valeurs sociales positives, le renforcement du rôle de la chefferie traditionnelle dépositaire des valeurs traditionnelles, le renforcement de l’unité nationale et la consolidation de la démocratie et la valorisation du patrimoine culturel matériel et immatériel.

En marge des travaux de cette 41ème Session, le ministre Rabiou Ousman eu une série de rencontres notamment avec le ministre de l’Education d’Azerbaïdjan ; la Directrice Générale Adjointe de l’Education de l’UNESCO, Mme Giannini Stéphania ; le Sous-Directeur Général, Priorité Afrique et Relations Extérieures, Monsieur Firmin Edouard Matoko.

Au cours de sa rencontre avec la Directrice Générale Adjointe de l’Education de l’UNESCO, le ministre de l’Education Nationale a exprimé l’impérieuse nécessité d’acquérir des ordinateurs dans le cadre du Projet Imagine Ecole. Dr Ousman Rabiou lui a demandé d’examiner les possibilités de la création d’une antenne ou d’un bureau UNESCO au Niger afin de mieux rapprocher le Niger de l’Organisation dans le domaine relevant de sa compétence.

Avec Monsieur Firmin Edouard Matoko, il a été question de programme d’aide d’urgence.

A l’issue de toutes ces rencontres, le ministre Rabiou Ousman s’est dit satisfait des différents engagements pris par les institutions de l’UNESCO pour accompagner le Niger dans la promotion de son système éducatif. L’UNESCO demande au Niger de soumettre une seconde requête dans le cadre du programme d’urgence suite à l’incendie du jardin d’enfant AFN Maradi.

Moussa Kambeye Garba Responsable Communication du Ministère de l’Education Nationale

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Niger, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here