Dosso : Atelier de renforcement des capacités des journalistes sur les questions de migration au Niger

3
Dosso : Atelier de renforcement des capacités des journalistes sur les questions de migration au Niger
Dosso : Atelier de renforcement des capacités des journalistes sur les questions de migration au Niger

Africa-PressNigerDosso abrite depuis hier, mardi 8 juin 2021, un atelier de renforcement des capacités des journalistes sur les questions de migration au Niger organisé par la Maison de la presse, la structure fédératrice des journalistes nigériens.

Organisé par la Maison de la Presse avec le concours du royaume de Danemark à travers Oxfam, cet atelier regroupe, pendant deux jours, des hommes des médias des régions de Niamey et Dosso.

Depuis un certain temps, notre pays fait face au phénomène de la migration irrégulière dans la plus grande partie des régions notamment dans les régions d’Agadez et Zinder.

Ces comportements d’immigration sont observés par le flux importants des populations vers le Maghreb puis en Europe, occasionnant souvent des pertes en vie humaines en chemin dont le plus récent a causé la perte de plus de 92 nigériens hommes et femmes dans le Sahara. Ce lux de migration constitue une véritable menace pour le développement et la sécurité du pays. La contribution des journalistes et des médias s’avère importante dans le cadre de l’élaboration d’une politique nationale sur la migration.

Dans le discours qu’il a prononcé à l’ouverture des travaux du présent atelier, le président du conseil d’administration de la Maison de la Presse, M. Ibrahim Harouna s’est longuement appesanti sur le projet d’appui au renforcement de la gouvernance démocratique et des droits humains au Niger mis en œuvre par le royaume du Danemark pour une durée de 4 ans (2019-2022) dont la gestion opérationnelle a été confiée à Oxfam.

Aujourd’hui, a souligné le président du conseil d’administration de la maison de la presse, ‘’la migration touche tous les pays du monde. On estime à 244 millions de migrants (travailleurs, réfugiés, demandeurs d’asile, étudiants, migrants en situation irrégulière) internationaux dans le monde en 2015, soit 3% de la population mondiale’’.

En Afrique, a poursuivi M. Ibrahim Harouna, ‘’on estime 34 millions de migrants et plus de 20 millions de personnes migrent à travers le continent’’.

M. Ibrahim Harouna a également parlé du projet ‘’voix des migrants africains’’ de la Maison de la Presse.

A travers ce projet, a précisé le président du conseil d’administration de la maison de la presse, ‘’plusieurs bourses ont été accordées à des journalistes du Niger, du Burkina et du Mali pour la production d’articles de presse sur la migration’’.

Il a, enfin, adressé ses remerciements à Oxfam pour sa confiance, à travers ce partenariat, et a invité les participants à l’atelier à suivre les différentes communications programmées et à mettre à profit les connaissances apprises dans leurs productions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here