Lancement à Niamey des travaux de construction du Centre culturel Boubou Hama

5
Lancement à Niamey des travaux de construction du Centre culturel Boubou Hama
Lancement à Niamey des travaux de construction du Centre culturel Boubou Hama

Africa-PressNigerLe Président de la République Issoufou Mahamadou a procédé, ce jeudi 1er Avril, au lancement des travaux de construction du complexe culturel Boubou Hama, du nom du défunt homme politique et homme de culture nigérien qui a beaucoup servi la culture nigérienne.

Par la même occasion, le Chef de l’Etat a inauguré l’espace aménagé de la vallée de Gountou Yena, une vallée qui traverse le chantier de ce centre, et dont les travaux de réaménagement ont permis la construction de plusieurs lieux de loisirs et qui ont aussi donné un éclat à la ville, en plus de permettre l’évacuation des eaux de pluies et eaux usagées de la capitale.

Le Centre culturel Boubou Hama, note-t-on, est un projet conçu par une architecte nigérienne et qui sera bâti sur une superficie de 1,3 ha. Il comprend une galerie d’arts, des salles multifonctions, des cafés et restaurants, une bibliothèque pour enfant, une pour adulte, des halls, des espaces aérés, des bâtiments administratifs, des bâtiments pour recherche et un amphithéâtre.

L’idée de faire de cette vallée un lieu de culture est, en effet, un rêve de Boubou Hama lui-même. Mais qu’il n’a pas pu réaliser. Le Président Issoufou Mahamadou a voulu ainsi consacrer les dernières heures de son second et dernier mandat pour jeter les jalons de la concrétisation de ce vieux rêve.

« C’est ma dernière cérémonie de lancement et également ma dernière cérémonie d’inauguration. Ces deux cérémonies, je les ai consacrées à la culture. En même temps, j’ai voulu à travers elles rendre hommage à un homme d’Etat, mais surtout à un homme de culture : l’ancien Président de l’Assemblée Nationale du Niger Boubou Hama », s’est félicité le Chef de l’Etat peu après la pause de la première pierre de la construction du centre.

Parlant de Boubou Hama, le Président de la République a salué la mémoire d’un homme polyvalent et d’une grande culture, mais aussi un auteur qu’il a lui-même ‘’beaucoup lu’’.

« D’aucuns disaient que Boubou Hama était un océan de connaissances. C’était un homme qui avait une vaste culture, qui touchait à tout : à l’anthropologie, à l’histoire, à la sociologie. On disait même qu‘il était un spécialiste du Marxisme. Donc, c’est à cet homme que j’ai voulu rendre aujourd’hui hommage », a lancé le Chef de l’Exécutif nigérien.

« Il ne réduisait pas la culture au folklore. Il considérait que la culture c’est des valeurs, c’est l’identité de nos sociétés ; il considérait que la culture devait servir à moderniser le pays, à moderniser la société, à moderniser la politique, à moderniser même notre politique. Voyez-vous : Boubou Hama était un homme complet », a poursuivi le Président Issoufou Mahamadou.

Aussi, a-t-il conclu, « j’ai voulu, en clôturant mes deux mandats, finir par cette cérémonie qui lui rend hommage ».

En effet, note-t-on, le Président de la République Issoufou Mahamadou, en fin de mandat, prendra part, demain 2 Avril à Niamey, à une cérémonie au cours de laquelle il passera le témoin au nouveau Chef de l’Etat élu, M. Bazoum Mohamed.

La journée d’aujourd’hui 1er Avril 2021 est la dernière d’une décennie qu’il a passée à la tête de la République du Niger, après deux mandants constitutifs.

Dans un discours qu’il a lu durant cette cérémonie, le Ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale, M. Assoumana Malam Issa a indiqué que « ce projet de construction d’un centre culturel sur cette vallée dite de la culture cadre parfaitement avec le programme de la modernisation des villes du Niger, mais surtout avec le programme de la Renaissance culturelle adopté par le Gouvernement qui fait de la création d’espaces de loisirs et de formation un de ses piliers essentiels »

Selon le Ministre Assoumana, le passage du Président Issoufou Mahamadou à la tête du Niger est fortement marqué par d’importantes réalisations dans le cadre de la culture.

A ce titre, il cite l’adoption du statut de l’artiste ; la création du fonds de développement des arts et de la culture (FONDAC) ; la rémunération équitable pour copie privée ; les modalités du dépôt légal ; la création de l’ordre de la culture, des arts et de la citoyenneté ; la création de la bibliothèque nationale du Niger et la création de l’institut national des arts et de la culture (INAC).

Pour le président de la Délégation spéciale de la Ville de Niamey, les investissements du Président Issoufou au profit de la capitale nigérienne sont aussi importants qu’inédits. « De mémoire d’habitants de Niamey, jamais la ville n’a autant été au centre des préoccupations des autorités politiques que sous votre magistère qui tire à sa fin. Niamey a aujourd’hui totalement changé de visage car c’est cela votre vision pour cette ville », a dit Mouctar Mamoudou à l’endroit du Président de la République.

Cette cérémonie de lancement, indique-t-on, a aussi enregistré la participation d’une délégation de la famille du feu Boubou Hama qui, par la voix de son porte-parole, a remercié le Président de la République Issoufou Mahamadou particulièrement pour l’hommage qu’il a rendu à leur père et pour tout le changement positif qu’il a apporté au Niger.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here