Le procès du journaliste nigérien Moussa Aksar, accusé de ‘’diffamation’’ reporté à une date ultérieure

Le procès du journaliste nigérien Moussa Aksar, accusé de ‘’diffamation’’ reporté à une date ultérieure
Le procès du journaliste nigérien Moussa Aksar, accusé de ‘’diffamation’’ reporté à une date ultérieure

Africa-PressNiger. Le journaliste nigérien Moussa Aksar a comparu, ce vendredi 8 janvier 2021, devant le juge du tribunal communal 3 de Niamey suite à une accusation pour ‘’diffamation’’ par un ressortissant nigérien résident en Belgique dans le cadre d’une enquête sur la gestion des ressources financières au ministère de la défense nationale du Niger.

Le procès du directeur de publication du journal L’EVENEMENT et par ailleurs, président de la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO) est reporté à une date ultérieure, car le plaignant n’avait pas comparu au tribunal ce matin.

Pour rappel, c’est en février que l’enquête du journaliste d’investigation a été publiée dans le cadre du projet d’enquête international dénommé “FinCEN de Files” coordonné par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), précise un communiqué de la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (Cenozo).

L’avocat de l’accusé, Me Boudal EFRED a condamné une situation inédite, selon qui ‘’au lieu de poursuivre ceux qui sont incriminés dans cette affaire, on s’attaque à celui qui dénonce les crimes et délits’’.

Rappelons qu’un audit diligenté au Ministère de la défense nationale a révélé un détournement via des marchés publics d’un peu plus 70 milliards de nos francs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here