Le système éducatif nigérien est-il vraiment en si bon chemin ?

197

Rapporté par
Issoufou Adamou tahirou

Africa-PressNiger. Depuis des décennies le système éducatif a perdu sa lettre de noblesse au Niger. Cette situation est caractérisée par la baisse de niveau des élèves le manque de professionnalisme chez les diplômés sortis des Universités et des instituts. Un autre aspect important est la contractualisation de l’enseignement qui a fait perdre à l’enseignant toutes ses valeurs d’antan. Le nouveau Président de la République, avait affirmé sa volonté du changement, de faire de l’éducation sa priorité, et ce dès son discours d’investiture. Chose qu’il n’a pas tardé à manifester dès sa prise de fonction en convoquant les responsables et les partenaires de l’éducation au Niger à une rencontre pour la présentation de son programme pour l’éducation.

Après s’en est suivi une série de rencontres avec les représentants des structures syndicales des enseignants et des scolaires. Aujourd’hui, c’est le nouveau ministre de l’éducation nationale qui a fait sortir une lettre pour reporter les examens du Brevet de fin d’Etudes du Premier Cycle (BEPC). Ce report est interprété différemment par les citoyens nigériens vu que le ministre n’a pas fait cas des raisons du report dans sa lettre.

Certaines personnes pensent que ce report est dû au fait que certaines personnes responsables de l’éducation ou haut placées dans les fonctions de l’Etat ont toujours tendance à faire sortir des “fuites” des épreuves pour favoriser les leurs ou pour des corruptions. En effet, bien avant cela, la Haute Autorité pour la Lutte Contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HALCIA) a fait sortir une lettre pour mettre en garde les élèves pour des éventuelles fraudes.

Il est important de noter que pendant les années passées ces “fuites” étaient très fréquentes et qu’en 2015, certaines épreuves du baccalauréat ont été annulées pour ces mêmes raisons. Récemment pendant les examens du BEP pour les élèves des écoles professionnelles, il y’a eu des tentatives de fraude et les concernés ont été pris main dans le sac. Il est clair que les choses ont commencé a changé, su fait des résultats enregistrés non satisfaisants. Mais le gouvernement tient malgré tout, à combattre les fraudes et la Corruption.

Ce geste est interprété par certains citoyens comme le manifestement d’une volonté ferme du chef de l’État pour bien faire redémarrer l’éducation. Et surtout que cela ne peut pas se faire sans pour autant empêcher les fraudes qui sont en grande partie ce qui détruit ce système en donnant des diplômes à ceux qui ne l’ont pas mérité.

Bien que les raisons du report ne sont pas encore annoncées, l’octroie du marché par le nouveau ministre de l’éducation nationale pour les achats des fournitures scolaires pour la rentrée scolaire 2021-2022, communiqué ce jeudi 17 Juin 2021 au cours du conseil des ministres est un autre signe de la bonne volonté de ce gouvernement. Car auparavant il y’a eu beaucoup d’années pendant lesquelles on a constaté soit une insuffisance des fournitures soit leur absence.

Alors peut-on considérer que l’éducation au Niger est sur la bonne voie? Il serait encore très tôt de conclure, mais les jours avenirs nous édifieront davantage.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here