Attaques terroristes dans la région de Tillabéri : La CNDH demande l’ouverture d’une enquête indépendante

Attaques terroristes dans la région de Tillabéri : La CNDH demande l'ouverture d'une enquête indépendante
Attaques terroristes dans la région de Tillabéri : La CNDH demande l'ouverture d'une enquête indépendante

Africa-PressNiger La Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) demande qu’une enquête indépendante soit ouverte afin de situer les responsabilités dans les attaques “criminelles et lâches” perpétrées à l’encontre des populations des villages de Zaroumadareye et de Tchiomabangou (région de Tillabéry) le samedi 02 janvier 2021 dernier .

Dans une déclaration rendue publique ce lundi 04 janvier 2020 à son siège, la Commission Nationale des Droits de Humains (CNDH) dit ‘’avoir appris avec stupéfaction les attaques criminelles et lâches perpétrées à l’encontre des populations paisibles, respectivement des villages de Zaroumadarey et de Tchiomabangou, villages séparés de 10Km et situés à 28 Km de Mangueize et 68 Km de Ouallam’’.

La CNDH de signaler sans fierté que la zone de Ouallam est située au cœur de la zone d’intervention de l’Opération Almahaou, et d’autres partenaires stratégiques du Niger.

« Selon nos informations, ces attaques seraient perpétrées, le samedi 02 janvier 2021 entre 9 heures et 10 heures, par un groupe de bandits armés à bord d’une centaine de motos. Elle a eu pour conséquence de graves violations de droits humains », a-t-elle ajouté.

Abordant le bilan de cette attaque, la CNDH mentionne qu’ on dénombre cent (100) morts dont soixante-dix (70) à Tchiomabangou et trente (30) à Zaroumadareye, ainsi que vingt-cinq (25) blessés auterroristes niveau des deux villages, dont certains sont soignés à Ouallam et d’autres évacués sur Niamey.

La CNDH s’est dite très préoccupée et indignée, et condamne avec la plus grande fermeté ces attaques barbares menées par des “criminels sans foi ni loi’’.

Aussi, la CNDH demande-t-elle qu’au nom du principe sacré de protection des droits de l’homme et des peuples, « qu’une enquête indépendante soit diligentée afin que les responsabilités soient situées autant sur les carnages qui se sont passés à Zaroumadareye et à Tchiomabangou (région de Tillabéry), qu’à Toumour dans la région de Diffa ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here