CAN-2022 : des matches déplacés de Douala à Yaoundé en raison de l’état de la pelouse

5
CAN-2022 : des matches déplacés de Douala à Yaoundé en raison de l'état de la pelouse
CAN-2022 : des matches déplacés de Douala à Yaoundé en raison de l'état de la pelouse

Africa-Press – Niger. Deux matches de la Coupe d’Afrique des nations au Cameroun sont déplacés du stade Japoma de Douala au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé en raison du mauvais état de la pelouse, selon un communiqué publié mercredi.

La Confédération africaine de football (CAF) a annoncé, mercredi 26 janvier, dans un communiqué que deux matches de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui se déroule actuellement au Cameroun sont déplacés du stade Japoma de Douala au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé.

Cette décision concerne un quart de finale et une demi-finale et est motivée par le mauvais état de la pelouse, a précisé un responsable de la CAF sous couvert de l’anonymat.

Les suites de la bousculade

Ce communiqué est publié au lendemain de l’annonce par le président de la CAF, Patrice Motsepe, du déplacement d’un quart de finale dimanche du grand stade d’Olembé à Yaoundé au stade Ahmadou Ahidjo, en raison d’une bousculade mortelle qui a fait huit morts lundi avant le 8e de finale Cameroun-Comores, à l’entrée d’Olembé.

La CAF a réaffirmé dans son communiqué cette décision : “le prochain match initialement prévu au stade d’Olembé n’aura pas lieu et ce, tant que la CAF et le comité d’organisation local (COCAN) n’auront pas reçu le rapport complet de la commission d’enquête indiquant les circonstances et les événements ayant entraîné la blessure et la mort de spectateurs au stade d’Olembé”.

Une des deux demi-finales prévues le 2 février n’a pas été déplacée pour l’heure, dans l’attente des conclusions de l’enquête. “La CAF exige également l’assurance et la garantie que des mesures appropriées ont été mises en œuvre pour s’assurer qu’un incident similaire ne se produise plus”, poursuit le communiqué.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Niger, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here