CAN-2022 : le Cameroun vise le sommet, le Cap-Vert et le Burkina Faso en ballottage

5
CAN-2022 : le Cameroun vise le sommet, le Cap-Vert et le Burkina Faso en ballottage
CAN-2022 : le Cameroun vise le sommet, le Cap-Vert et le Burkina Faso en ballottage

Africa-Press – Niger. Déjà qualifié pour les huitièmes de finale de sa CAN, le Cameroun veut désormais s’assurer la première place du groupe A, lundi face au Cap-Vert. Les Requins bleus ont aussi gardé toutes leurs chances de se qualifier, tout comme le Burkina Faso, opposé à l’Éthiopie.

Pour son dernier match de poule face au Cap-Vert, le Cameroun devrait se présenter, lundi 17 janvier, avec un effectif remanié à Yaoundé. En effet, les Lions ont d’ores et déjà assuré leur qualification en 8es de finale de la CAN-2022 après leurs succès convaincants contre le Burkina Faso (2-1) et l’Éthiopie (4-1).

Si un nul suffit au Cameroun pour assurer la première place et jouer son 8e de finale au stade d’Olembé, à Yaoundé, le sélectionneur Antonio Conceiçao veut “conserver la dynamique de victoires”.

“Nous allons jouer face à une bonne équipe offensive, disciplinée, appliquée. Le Cap-Vert est une équipe difficile qui nous créera certainement des problèmes. Nous devons aborder cette rencontre avec beaucoup de sérieux. L’état d’esprit reste le même au sein du groupe. Nous voulons aller jusqu’au bout et ainsi inscrire une nouvelle page dans l’histoire du football camerounais”, a expliqué le Portugais en conférence de presse.

Le Cap-Vert de son côté, avec trois points dans ce groupe A, à égalité avec le Burkina Faso, doit aller chercher un bon résultat pour se qualifier directement, ou au moins espérer finir dans les meilleurs troisièmes. Les deux équipes se connaissent bien, puisqu’elles étaient dans le même groupe de qualification pour cette CAN. Lors du dernier match, les Requins Bleus l’avaient emporté 3-1 en mars dernier.

“Le Cameroun a toujours réussi” au Cap-Vert

Mais cette fois, ce sera différent, prévient le sélectionneur adjoint du Cap-Vert Humberto Bettencourt, qui supplée Pedro Leitão, positif au Covid-19 : “Lundi, ça sera un match différent par rapport à ceux déjà joués contre le Cameroun. Il est fondamental que nous soyons cohérents dans notre jeu, que nous jouions notre jeu habituel. Avec la pandémie, nous préparons difficilement nos matches mais nous restons concentrés pour réaliser nos objectifs et aller le plus loin possible”.

Même prudence du côté du milieu de terrain Marco Soares : “Au cours des dix dernières années, le Cameroun nous a toujours réussi. Mais lundi, le match sera différent, le Cameroun jouera chez lui devant son public”.

Dans l’autre match du groupe A, à 17 h à Bafoussam, le Burkina Faso a toutes les cartes en main pour se qualifier, face à l’Éthiopie. Avec trois points, les Étalons seront qualifiés en cas de victoire, ou même de nul en fonction du résultat de l’autre match.

“Notre match contre l’Éthiopie est extrêmement important pour nous afin d’accomplir notre mission de se qualifier pour le deuxième tour. Nous sommes déterminés à gagner, mais cela ne signifie pas que nous pouvons sous-estimer l’Éthiopie. J’ai dit à mes joueurs que le match devait être traité comme un match décisif si nous voulons nous qualifier”, a déclaré le sélectionneur Kamou Malo en conférence de presse.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Niger, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here