L’Inde compte ouvrir le secteur spatial aux investissements privés

4
L'Inde compte ouvrir le secteur spatial aux investissements privés
L'Inde compte ouvrir le secteur spatial aux investissements privés

Africa-PressNiger. S’exprimant à l’ouverture de la Conférence et l’exposition sur l’espace, sous le thème “Construire un nouvel espace en Inde”, le président de l’ISRO a déclaré que l’Inde a décidé d’ouvrir le secteur de l’espace aux investissements privés en ce sens que plusieurs entreprises étrangères ont manifesté leur intérêt à investir en Inde.

Le gouvernement indien compte proposer une nouvelle politique des Investissements directs étrangers (IDE) relative au secteur spatial, a déclaré lundi le président de l’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO), Kailasavadivoo Sivan.

S’exprimant à l’ouverture de la Conférence et l’exposition sur l’espace, organisées par la Confédération de l’industrie indienne (CII), sous le thème “Construire un nouvel espace en Inde”, M. Sivan, a déclaré que l’Inde a décidé d’ouvrir le secteur de l’espace aux investissements privés en ce sens que plusieurs entreprises étrangères ont manifesté leur intérêt à investir en Inde.

“La politique d’IDE est en train d’être révisée, ce qui ouvrirait d’énormes opportunités aux entreprises aussi bien nationales qu’étrangères d’investir en Inde”, affirme le responsale indien.

Cela permettrait à l’ISRO, ajoute le responsable indien, de se concentrer sur la recherche et le développement ainsi que sur les missions scientifiques spatiales.

Pour sa part, le président du Centre indien de promotion et d’autorisation de l’espace (INSPACe), Pawan Goenka a fait savoir que l’Inde se fixera des objectifs pour augmenter sa part dans l’économie spatiale mondiale de moins de 2 % à l’heure actuelle à 10 %.

Selon des médias indiens, le ministère de l’Espace s’attarde sur la finalisation de nouvelles politiques sur les communications par satellite et la télédétection pour faciliter l’accès des industriels privés dans le domaine des applications spatiales. Les projets d’autres politiques destinées à impliquer le secteur privé, telles que la technologie de navigation par satellite, sont également en cours de discussion.

La pandémie de Covid-19 qui a tué 440.000 personnes et en a infecté 33 millions d’autres, a également freiné les plans et le rythme d’investissement de plusieurs milliards de dollars de l’ISRO.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here