CdM 2022 : le Portugal rejoint le Maroc en quart après son récital face à la Suisse

5
CdM 2022 : le Portugal rejoint le Maroc en quart après son récital face à la Suisse
CdM 2022 : le Portugal rejoint le Maroc en quart après son récital face à la Suisse

Africa-Press – São Tomé e Príncipe. Après sa victoire acquise aux tirs au but face à l’Espagne, le Maroc attendait tranquillement son adversaire en quart de finale. La rencontre entre le Portugal et la Suisse était d’ailleurs la dernière confrontation des huitièmes de finale. Cristiano Ronaldo commençait la rencontre sur le banc pour la première fois depuis 2008 lors d’un tournoi majeur, mettant ainsi fin à une série de 31 titularisations. On assistait, dans un premier temps, à un début de match très intéressant entre deux équipes qui mettaient beaucoup d’agressivité à la récupération du ballon et se battaient pour son contrôle au milieu du terrain. Peu après la fin du premier quart d’heure, sur la première véritable situation chaude du Portugal, les hommes de Fernando Santos faisaient la différence.

Trouvé sur la gauche de la surface suisse par João Félix, Gonçalo Ramos pivotait puis fixait Fabian Schär avant de fusiller Yann Sommer d’un missile dans la lucarne gauche (17e, 1-0). Quelques minutes plus tard, le gardien suisse privait le Portugal d’un nouveau but en intervenant bien devant Otavio puis Gonçalo Ramos (22e). A la demi-heure de jeu, Xherdan Shaqiri enroulait un coup franc plongeant mais Diogo Costa intervenait à la base de son poteau pour empêcher la réduction du score (30e). Le Portugal revenait à la charge dans la foulée et sur un centre de João Félix, Fabian Schär était obligé de dévier de la tête à droite de son but, à la limite du CSC, sous la pression de Gonçalo Ramos, toujours lui (32e). Finalement, sur un corner frappé par Bruno Fernandes, Pepe surgissait et déviait le cuir de la tête pour tromper à nouveau Yann Sommer (33e, 2-0).

Le récital de Gonçalo Ramos Juste avant la pause, Remo Freuler pensait réduire enfin le score de la tête alors que le but était grand ouvert mais Diogo Dalot repoussait devant sa ligne (38e). Puis Gonçalo Ramos armait un nouveau tir qui était détourné en corner par le gardien suisse (43e). La deuxième mi-temps reprenait d’ailleurs sur les mêmes bases. Après un bon travail et un centre de Diogo Dalot, le joueur du Benfica inscrivait enfin son doublé. en déviant le ballon au fond des filets de Yann Sommer (51e, 3-0). Totalement déchainés, les Portugais continuaient de se porter vers l’avant et Raphaël Guerreiro remontait le cuir puis s’appuyait sur João Félix qui le retrouvait immédiatement et e joueur du Borussia Dortmund pouvait conclure d’une lourde frappe sous la barre transversale (55e, 4-0).

Ce but avait le mérite de réveiller les Suisses puisque Manuel Akanji réduisait l’écart seulement quelques instants plus tard. Seul à la réception d’un corner botté par Xherdan Shaqiri et dévié par Gonçalo Ramos, Manuel Akanji marquait dans le but grand ouvert (58, 4-1). Mais c’était le soir du remplaçant de Cristiano Ronaldo dans le onze du Portugal. João Félix lui glissait un amour de ballon sur la droite de la surface et le joueur du Benfica se présentait seul devant Yann Sommer qu’il ajustait alors d’un somptueux piqué tout en maitrise (67e, 5-1). Bruno Fernandes était à deux doigts d’en mettre un supplémentaire mais il était trop court pour dévier victorieusement le ballon de Raphaël Guerreiro (70e). Le moment choisi par Fernando Santos pour faire rentrer Cristiano Ronaldo à la place de l’homme du match, Gonçalo Ramos.

Jeu, set et match A l’aube des dix dernières minutes de la partie, Breel Embolo levait son ballon puis enchaînait avec un ciseau qui était contré à gauche du but par Diogo Dalot, très impressionnant en défense ce soir (80e). Cristiano Ronaldo, le grand absent de cette rencontre, profitait de ces quelques minutes de jeu pour se mettre en évidence. Trouvé en profondeur par William Carvalho dans le dos de la défense suisse, la star portugaise résistait à Eray Cömert et concluait d’une lourde frappe mais il était finalement logiquement signalé en position de hors-jeu (84e). Dans la continuité de cette dernière action, le désormais ancien joueur de Manchester United était devancé de justesse par Eray Cömert après un bon service en cloche de Bruno Fernandes (86e).

Alors que la rencontre tombait dans un faux rythme, le Portugal mettait un dernier coup d’accélérateur. Trouvé sur l’aile gauche par Raphaël Guerreiro, Rafael Leão fixait Granit Xhaka en rentrant dans la surface et enroulait une frappe splendide qui se logeait dans la lucarne droite de Yann Sommer, totalement battu (90e+2). Grâce à cette victoire méritée, les Portugais défieront les Marocains ce samedi en quart de finale. Une affiche prometteuse.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la São Tomé e Príncipe, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here