Comment fonctionne le logiciel d’Apple pour détecter la pédopornographie sur les iPhones et pourquoi il est si controversé

7
Comment fonctionne le logiciel d'Apple pour détecter la pédopornographie sur les iPhones et pourquoi il est si controversé
Comment fonctionne le logiciel d'Apple pour détecter la pédopornographie sur les iPhones et pourquoi il est si controversé

Africa-PressSão Tomé e Príncipe. Apple livre les détails d’un système permettant de détecter les documents relatifs à l’exploitation sexuelle des enfants sur les appareils de ses clients américains.

Avant qu’une image ne soit stockée dans iCloud Photos, le système recherche des similitudes entre les images présentes sur l’appareil et d’autres images connues d’abus d’enfants.

Apple indique que si une correspondance est trouvée, un examinateur humain évaluera et signalera l’utilisateur aux forces de l’ordre.

A surtout lire sur BBC Afrique :

La vente aux enchères de photos numériques permet de récolter des fonds pour financer l’aide à Gaza

Le scientifique qui a résolu un mystère génétique grâce à un artefact égyptien vieux de 2 000 ans

Pourquoi la natation est le meilleur sport pour le cerveau

Quels sont les risques encourus par les femmes enceintes qui s’abstiennent de recevoir les vaccins covid?

Toutefois, cette annonce fait naître la crainte que cette technologie ne s’étende et ne permette de scanner les téléphones à la recherche d’autres contenus interdits, notamment les contenus politiques sur les appareils des dissidents.

Les spécialistes de la protection de la vie privée craignent que des gouvernements autoritaires n’utilisent cette technologie pour espionner leurs citoyens.

Nouvelles applications

Apple fait savoir que les nouvelles versions d’iOS et d’iPadOS, qui seront publiées dans le courant de l’année, seront dotées de “nouvelles applications de cryptographie pour aider à limiter la diffusion en ligne de documents relatifs à des abus sexuels sur des enfants, tout en tenant compte de la vie privée des utilisateurs”.

Le système fonctionne en comparant les photos à une base de données d’images d’abus sexuels d’enfants compilée par le National Center for Missing and Exploited Children (NCMEC) des États-Unis et d’autres organisations de protection de l’enfance.

Voici pourquoi l’iPhone 12 marque l’aube d’une nouvelle technologie

Ces images sont traduites en codes numériques qui peuvent être “appariés” à une image sur un appareil Apple.

La société ajoute que le système peut également capturer des versions modifiées mais similaires des images originales.

“Haut niveau de précision”

“Avant qu’une image ne soit stockée dans iCloud, cette image sera comparée aux codes numériques des photos connues d’abus d’enfants”, explique Apple.

La société précise que le système dispose d’un “niveau de précision extrêmement élevé et garantit moins d’une chance sur un milliard par an de signaler incorrectement un compte donné”.

Apple ralentit les anciens iPhones

Apple affirme qu’elle examinera manuellement chaque rapport pour confirmer qu’il y a une correspondance.

Il pourrait alors désactiver le compte d’un utilisateur et informer les autorités.

Apple a déclaré que la nouvelle technologie offre des avantages “significatifs” en matière de protection de la vie privée par rapport aux systèmes existants, car la société ne scannera les photos des utilisateurs que s’ils possèdent une collection d’images d’abus sexuels sur enfants connus dans leur compte iCloud.

Cependant, certains experts en matière de protection de la vie privée ont exprimé leur inquiétude.

A 10 ans, il a déjà créé cinq applis

“Quels que soient les plans à long terme d’Apple, la société a envoyé un signal très clair. Selon leur point de vue (très influent), il n’y a pas de problème à construire des systèmes qui analysent les téléphones des utilisateurs à la recherche de contenus interdits”, dit Matthew Green, expert en cryptographie à l’université Johns Hopkins.

“Peu importe qu’ils aient raison ou tort sur ce point. Cela équivaut à “ouvrir les vannes” ; les gouvernements exigeront cette technologie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here