L’appel à ‘’redevenir Sénégalais’’ du musicien Elage Diouf

3
L’appel à ‘’redevenir Sénégalais’’ du musicien Elage Diouf
L’appel à ‘’redevenir Sénégalais’’ du musicien Elage Diouf

Africa-PressSenegal.  L’artiste Elage Diouf, jugeant qu’il y a ‘’trop d’indiscipline et de laisser-aller’’ au Sénégal, appelle à ‘’redevenir Sénégalais’’, dans le sillage de son dernier album-studio, un message destiné surtout aux jeunes qui doivent, selon lui, retrouver la fierté de s’investir sans condition pour leur pays.

‘’Il faut qu’on soit fier de faire des choses sans attendre. Je trouve qu’il y a trop d’indiscipline et de laisser-aller dans le pays. C’est une chose qui est très dangereuse pour un pays’’, déclare-t-il dans un entretien publié mercredi par le quotidien privé L’Observateur.

‘’Nous ne sommes pas conscients de ce qui pourrait advenir. Les jeunes ont besoin d’être informés et d’être conseillés, surtout sur l’immigration. Ils ont également besoin d’être assistés’’, ajoute l’artiste sénégalo-québécois.

Diouf, qui vient de sortir un album de 11 titres intitulé ‘’Wutiko’’, après ‘’Aksil’’ (Bienvenue) et ‘’Melokan’’ (reflets, images), envisage de faire une tournée nationale pour faire davantage connaître sa musique et se rendre dans certaines régions qu’il n’a pas eu l’occasion de connaître.

‘’Je veux faire une tournée nationale dans mon pays, je veux faire le tour du Sénégal. Je veux découvrir davantage mon pays parce que j’ai eu la chance de voyager partout dans le monde, en Asie, en Europe, en Amérique du Nord’’, a-t-il dit.

Elage Diouf veut mieux connaître le Sénégal pour partager les connaissances et l’expérience qu’il a tirées de ses ‘’nombreuses années’’ passées à l’étranger.

L’artiste compte aller à Podor, Saint-Louis (nord), en Casamance (sud), à Kaolack (centre) et dans d’autres parties du pays pour parler de son expérience, de ses voyages, de sa musique et de ce qu’il a découvert à l’étranger.

‘’Ce que je veux, c’est que ma musique soit plus connue. Je fais de la musique pour que tout le monde puisse l’écouter’’, ajoute le musicien, qui reconnaît ne pas connaître ‘’tout le Sénégal’’.

‘’Mon objectif est de partager ma musique avec les Sénégalais, où qu’ils puissent être, comme je le fais en Amérique du Nord. C’est à l’âge de 17 ans que j’ai commencé à voyager, donc je n’ai pas pu mettre les pays dans certaines régions du pays. Il y a juste deux ans que j’ai visité Mbour (ouest)’’, insiste Elage Diouf.

Il dit avoir abordé dans son nouvel album des ‘’sujets universersels’’ tels que ‘’la mort, l’immigration, l’évolution de l’individu à travers les épreuves de la vie, la résilience de l’humain, vivre et vaincre ses peurs, ainsi que l’épanouissement des gens dans le respect mutuel’’.

‘’‘Wutiko’ est aussi un appel au respect mutuel entre les personnes de différents horizons. Ce métissage socioculturel est au cœur de la vie du musicien qui a émigré au Sénégal’’, explique-t-il.

Elage Diouf signale avoir collaboré avec cinq autres artistes dans la réalisation de son nouvel album, dont Ousmane Gangé, Ousmane Traoré, un artiste sénégalo-québécois, ainsi qu’un Cubain.

Dakar, 19 mai (APS) – L’artiste Elage Diouf, jugeant qu’il y a ‘’trop d’indiscipline et de laisser-aller’’ au Sénégal, appelle à ‘’redevenir Sénégalais’’, dans le sillage de son dernier album-studio, un message destiné surtout aux jeunes qui doivent, selon lui, retrouver la fierté de s’investir sans condition pour leur pays.

‘’Il faut qu’on soit fier de faire des choses sans attendre. Je trouve qu’il y a trop d’indiscipline et de laisser-aller dans le pays. C’est une chose qui est très dangereuse pour un pays’’, déclare-t-il dans un entretien publié mercredi par le quotidien privé L’Observateur.

‘’Nous ne sommes pas conscients de ce qui pourrait advenir. Les jeunes ont besoin d’être informés et d’être conseillés, surtout sur l’immigration. Ils ont également besoin d’être assistés’’, ajoute l’artiste sénégalo-québécois.

Diouf, qui vient de sortir un album de 11 titres intitulé ‘’Wutiko’’, après ‘’Aksil’’ (Bienvenue) et ‘’Melokan’’ (reflets, images), envisage de faire une tournée nationale pour faire davantage connaître sa musique et se rendre dans certaines régions qu’il n’a pas eu l’occasion de connaître.

‘’Je veux faire une tournée nationale dans mon pays, je veux faire le tour du Sénégal. Je veux découvrir davantage mon pays parce que j’ai eu la chance de voyager partout dans le monde, en Asie, en Europe, en Amérique du Nord’’, a-t-il dit.

Elage Diouf veut mieux connaître le Sénégal pour partager les connaissances et l’expérience qu’il a tirées de ses ‘’nombreuses années’’ passées à l’étranger.

L’artiste compte aller à Podor, Saint-Louis (nord), en Casamance (sud), à Kaolack (centre) et dans d’autres parties du pays pour parler de son expérience, de ses voyages, de sa musique et de ce qu’il a découvert à l’étranger.

‘’Ce que je veux, c’est que ma musique soit plus connue. Je fais de la musique pour que tout le monde puisse l’écouter’’, ajoute le musicien, qui reconnaît ne pas connaître ‘’tout le Sénégal’’.

‘’Mon objectif est de partager ma musique avec les Sénégalais, où qu’ils puissent être, comme je le fais en Amérique du Nord. C’est à l’âge de 17 ans que j’ai commencé à voyager, donc je n’ai pas pu mettre les pays dans certaines régions du pays. Il y a juste deux ans que j’ai visité Mbour (ouest)’’, insiste Elage Diouf.

Il dit avoir abordé dans son nouvel album des ‘’sujets universersels’’ tels que ‘’la mort, l’immigration, l’évolution de l’individu à travers les épreuves de la vie, la résilience de l’humain, vivre et vaincre ses peurs, ainsi que l’épanouissement des gens dans le respect mutuel’’.

‘’‘Wutiko’ est aussi un appel au respect mutuel entre les personnes de différents horizons. Ce métissage socioculturel est au cœur de la vie du musicien qui a émigré au Sénégal’’, explique-t-il.

Elage Diouf signale avoir collaboré avec cinq autres artistes dans la réalisation de son nouvel album, dont Ousmane Gangé, Ousmane Traoré, un artiste sénégalo-québécois, ainsi qu’un Cubain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here