Signature de convention de garantie entre la BADF, Horizon Informatique et le FSA : Le FSA garantit 50 % du financement de production d’ordinateurs ‘‘Made in Burkina’’

2
Signature de convention de garantie entre la BADF, Horizon Informatique et le FSA : Le FSA garantit 50 % du financement de production d’ordinateurs ‘‘Made in Burkina’’
Signature de convention de garantie entre la BADF, Horizon Informatique et le FSA : Le FSA garantit 50 % du financement de production d’ordinateurs ‘‘Made in Burkina’’

Africa-PressTchad. Le Fonds de solidarité africain (FSA), la Banque Agricole du Burkina et la société burkinabé Horizon Informatique (HI) SA ont signé le 30 septembre 2021 à Niamey une convention de garantie de deux milliards cinq cents millions (2.500.000.000) de francs CFA. Cette garantie est destinée à la réalisation du projet de construction et d’exploitation d’une unité industrielle d’assemblage d’équipements informatiques (ordinateurs, tablettes) et d’équipements électroménagers. La convention de garantie à travers laquelle le Fonds se constitue garant à hauteur de 50% du financement est accordée à la société burkinabé Horizon Informatique (HI) SA, par le pool bancaire composé de la Banque Agricole du Faso (BADF), Cheffe de file, de la Banque Sahélienne d’Investissement et de Commerce (BSIC) Burkina Faso et de la Banque Commerciale du Burkina (BCB).

Les signatures ont été apposées par MM Ahmadou Abdoulaye Diallo, DG du FSA, Daouda Simboro, DG de la BADF et Inoussa Sawadago, PDG d’Horizon Informatique.

Mis en œuvre par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’innovation du Burkina Faso (MESRSI/BF), les principaux objectifs visés par le projet sont d‘assembler et de livrer au moins 25.000 ordinateurs par an à l’État burkinabè, 35.000 ordinateurs par an à l’État de Côte d’Ivoire, et 8.000 ordinateurs par an aux entreprises locales, aux ménages et aux particuliers, et enfin de conquérir le marché de l’UEMOA, puis celui de la CEDEAO dans les cinq (5) prochaines années. Ainsi, l’intervention du FSA est un gage d’accompagnement de l’ambitieux programme ‘‘un Etudiant, un Ordinateur’’, qui découle de la volonté politique du gouvernement burkinabè de moderniser l’environnement d’apprentissage des étudiants du Burkina Faso.

Le DG du FSA s’est réjoui de la signature de la convention de garantie, ‘‘qui permet à son institution de rehausser sa contribution au financement de l’économie du Burkina et de contribuer à la création de la première unité industrielle de ce genre dans la zone’’. M. Ahmadou Abdoulaye Diallo a également manifesté son entière satisfaction de contribuer à la création d’emplois au Burkina Faso à travers le financement de projets porteurs tels que celui de la Société Horizon Informatique. M. Diallo a, par la suite, souligné l’impact du projet sur la réduction de la fracture numérique, la préparation des étudiants à la digitalisation de leurs futures activités professionnelles et à la réduction significative du coût d’acquisition des ordinateurs de tous calibres. «L’impact sur la balance des paiements sera très significatif à terme. Je me félicite du caractère novateur du projet, signe de la modernisation et de l’orientation des entreprises nationales dans l’industrialisation à travers l’économie du savoir, source d’un gisement profond et large de valeur ajoutée pour les économies nationales», a-t-il souligné. Selon le DG du FSA, les besoins en outils informatiques dans la sous-région ouest africaine, sont donc consistants et nombreux. «C’est fort de cela que Monsieur Inoussa Sawadogo, le DG d’Horizon Informatique, a saisi cette opportunité, de la meilleure façon possible, en initiant son Projet de construction et d’exploitation d’une unité industrielle d’assemblage d’équipements informatiques (ordinateurs, tablettes) et d’équipements électroménagers au Burkina Faso», a-t-il ajouté. «Le Fonds de Solidarité Africain, sans avoir la prétention de détenir les solutions miracles à tous les défis, est en train de jouer sa part. Je suis fier de faire cette affirmation, au regard des réalisations et des perspectives du Fonds», a soutenu le DG de la FSA.

Quant au DG de la BADF, M. Daouda Simboro, il a, au nom du pool bancaire, remercié le Directeur Général du FSA dans sa volonté d’accompagner les économies des Etats africains, notamment ceux de la Zone UEMOA. Il a indiqué que sa banque a foi au projet que porte M. Sawadogo et a décidé de l’accompagner, surtout avec la garantie qu’offre le FSA. Intervenant à son tour, le PDG d’Horizon Informatique, M. Inoussa Sawadago a, après avoir félicité et remercié le FSA et la BADF, pour la confiance et le soutien apporté à son projet, a pris l’engagement de respecter et de faire aboutir les clauses de cette convention. Il a annoncé que les machines de son unité industrielle démarreront dans deux mois.

Membre fondateur du FSA, le Burkina Faso bénéficie des interventions du FSA depuis sa création. Au 31 mars 2021, les approbations cumulées du Fonds de Solidarité Africain (FSA) en faveur de l’économie burkinabé se présentent comme suit : Garanties de Prêts : 62.182 millions FCFA, soit 9,83% du total des garanties émises par le FSA ayant permis de mobiliser des financements à hauteur de 111.423 millions FCFA ; Refinancement (ADP) : 2.455 millions FCFA, soit 23,2% du total des décaissements effectués par le FSA. Ce montant a permis de couvrir des remboursements à hauteur de 4.802 millions FCFA dans le pays ; Bonification de taux : 1.758 millions FCFA, soit 9,05% du portefeuille total permettant de mobiliser des ressources d’environ 30.863 millions FCFA en faveur de l’économie burkinabé.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here