Hissein Massar appelle à une marche suite à l’annulation d’un concours

8
Hissein Massar appelle à une marche suite à l’annulation d’un concours
Hissein Massar appelle à une marche suite à l’annulation d’un concours

Africa-PressTchad. Le conseiller du président du Conseil militaire de transition pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation, M. Hissein Massar Hissein, a appelé à une marche pacifique pour dénoncer la décision d’annuler l’examen de la faculté de médecine de l’université Roi Fayçal.

Hissein Massar Hissein a déclaré : “J’appelle toutes les personnalités, institutions et étudiants arabophones à une marche massive pour défendre les acquis de la langue arabe samedi prochain, afin d’exiger la destitution de la ministre, la restauration de la Faculté de médecine de l’Université Roi Fayçal, le droit des arabophones à accéder à l’École nationale d’administration”.

Il annonce une demande préalable auprès du ministère de la Sécurité publique. Hissein Massar Hissein a publié plusieurs déclarations contre la décision du ministère de l’Enseignement supérieur sur sa page Facebook officielle, ce qui a conduit à la divulgation de critiques dans les mêmes déclarations.

Jusqu’à présent, aucune institution arabe n’a exprimé sa position sur la décision du ministère. Des responsables au sein de l’université ont indiqué que l’université respecterait la décision du ministère.

L’attaché de presse du ministère de l’Enseignement, Zlamngolo Matna Joël, a apporté des clarifications ce mardi : “le point de presse fait hier par Madame le Ministre de L’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’innovation vise à recadrer les choses.

Le Ministère de l’Enseignemnt Supérieur est entrain de discuter avec l’université partenaire d’ Al-Azhar d’Égypte de la possibilité d’ouvrir une faculté de médecine à l’Université Roi Fayçal.

Une commission technique est entrain d’étudier les possibilités et les faisabilités de ce projet. À l’heure où nous parlons la faculté n’existe pas juridiquement et techniquement encore.

Sachant que l’Université Roi Fayçal est un établissement public, les choses doivent être pilotées par le Gouvernement à travers les instances concernées conformément aux textes réglementaires.

Une fois que cette faculté sera mise en place, il appartiendra au Gouvernement à travers l’ONECS d’organiser le concours d’entrée en première année comme disent les textes de la République et non par une autre voie.

Or, nous constatons que le concours est organisé sans l’aval du ministère et de la présidence de l’université Roi Fayçal. Personne n’est contre un système d’enseignement dans une langue officielle.

D’ailleurs les Egyptiens vont donner la grande partie de leurs enseignements en anglais. C’est pourquoi le ministère est entrain de prendre des garde-fou pour que cela soit un succès. Le moment venu les Tchadiens arabophones désirant faire carrière en médecine étudieront sur place”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here