la Coalition des partis émergents dénonce son rejet du comité ad hoc pour le CNT

1
la Coalition des partis émergents dénonce son rejet du comité ad hoc pour le CNT
la Coalition des partis émergents dénonce son rejet du comité ad hoc pour le CNT

Africa-PressTchad. La Coalition des partis émergents (CPE) a dénoncé ce 11 septembre le rejet qui lui a été opposé pour intégrer le comité ad hoc de désignation des membres du Conseil national de transition (CNT) au motif qu’elle serait illégale. Au cours d’un point de presse, le coordonnateur de la CPE, Abdramane Mahamat Abba, a précisé que la coalition est légalement constituée par acte du ministère de l’Administration du territoire. Elle a vu le jour le 5 décembre 2020 au Palais du 15 janvier. “La CPE est bel et bien enregistrée dans le registre du regroupement des partis politiques du ministère de I’Administration du territoire dont nous détenons une copie”, assure Abdramane Mahamat Abba. Si la commission ad hoc a indiqué à la CPE qu’elle s’est rapprochée préalablement du département ministériel pour vérifier sa légalité, ce dernier dément, rapporte Abdramane Mahamat Abba. “Le CNT constitue une base de la transition, sa désignation doit être cohérente et transparente (…) C’est une nation digne et respectée qui appartient à tous ses enfants (…) L’absence de consensus dans la mise en place des institutions de la transition alimentera surement la détérioration de la situation socio-économique et politique de notre pays”, prévient le coordonnateur de la CPE. Il demande un arbitrage du président du Conseil militaire de transition, le général Mahamat Idriss Deby.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here