les installations aéroportuaires épargnées après l’explosion du dépôt de munitions

4
les installations aéroportuaires épargnées après l’explosion du dépôt de munitions
les installations aéroportuaires épargnées après l’explosion du dépôt de munitions

Africa-Press – Tchad. Suite à l’incendie qui s’est déclaré dans un dépôt d’armes militaires au quartier Goudji, dans la commune du 10èm arrondissement de N’Djamena, jouxtant l’aéroport international Hassan Djamous de N’Djamena, le directeur général de l’Autorité de l’Aviation Civile (ADAC), Senoussi Hassana Abdoulaye et son adjoint, Adam Mamadou Djibert se sont rendus sur le tarmac de l’aéroport pour constater les dégâts résultant de ces explosions d’obus.

Il faut souligner que l’incendie a eu lieu pendant qu’un avion de la compagnie Turkish Airlines était déjà au sol avec 58 passagers en transit à bord.

Pour éviter tout risque inhérent à ce malheureux événement, les passagers en transit qui étaient encore à bord de l’avion, ont été débarqués pour être mis à l’abri dans la salle d’embarquement, pendant que d’autres faisaient leurs formalités de départ.

Soucieux de la préservation de l’intégrité tant physique que matérielle de ses concitoyens et des passagers hôtes, mais aussi des infrastructures aéroportuaires et des aéronefs qui s’y trouvent, le directeur général de l’Autorité de l’Aviation Civile a décidé de faire annuler les vols du soir.

Par ailleurs, le directeur de l’Autorité de l’Aviation Civile a instruit les services compétents à l’effet de conduire tous les passagers dans les hôtels de la ville, en vue de leur hébergement. Quant à ceux qui ont décidé de passer la nuit chez leurs proches, l’Autorité de l’Aviation Civile les a transportés dans les lieux de leur choix souverain.

Dans la matinée de ce mercredi 19 juin 2024, le directeur général adjoint de l’ADAC, accompagné du directeur de la Navigation Aérienne et des aérodromes et du délégué de l’ADAC à l’aéroport international Hassan Djamous de N’Djamena, ont effectué une visite pour s’assurer de l’intégrité de toutes les installations aéroportuaires concourant à la sécurité, à la sûreté et à la navigabilité des trafics.

Le décollage du vol régulier de la compagnie ASKY, ainsi que de plusieurs autres aéronefs, prouvent que les installations aéroportuaires sont épargnées.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Tchad, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here