Les défis majeurs du nouveau président de l’Association francophone des comités nationaux olympiques, Abakar Djermah

4
Les défis majeurs du nouveau président de l’Association francophone des comités nationaux olympiques, Abakar Djermah
Les défis majeurs du nouveau président de l’Association francophone des comités nationaux olympiques, Abakar Djermah

Africa-Press – Tchad. Le patron du Comité olympique sportif tchadien (Cost), Abakar Djermah, a été élu président de l’Association francophone des comités nationaux olympiques (Afcno), lors de l’assemblée générale élective de l’institution qui s’est déroulée hier par visio-conférence.

Il a un mandat de 4 ans. « Pour nous, en tant que mouvement sportif tchadien, c’est une prouesse, c’est un défi pour notre pays. Cette institution est la plus grande institution sportive dans le domaine de la Francophonie », dit Abakar Djermah.

Pour lui, cette élection montre la capacité managériale du pays à conduire les activités sportives. « La Francophonie est considérée comme une institution au ralenti.

Parce qu’en dehors des Jeux de la Francophonie, nous ne connaissons pas la Francophonie sportive. Elle se résume à un jeu tous les quatre ans. Nous allons assurer une communication sur tous toutes les activités qui se font dans les pays francophones », promet-il.

Être président de l’Afcno, qui regroupe 75 pays et est présente dans 5 continents, n’est pas de tout repos, reconnaît Abakar Djermah.

« Il y a des défis majeurs confiés au nouveau comité directeur : les jeux olympiques de Paris 2024, les Jeux de la jeunesse de Dakar 2026 ; et bien évidemment les jeux de la francophonie de Kinshasa en 2022 », cite-t-il.

Pour mener à bien le projet de l’équipe qu’il dirige, Abakar Djermah, compte mobiliser les partenaires. « Si l’État et le mouvement sportif cheminent ensemble, c’est le sport qui est gagnant .»

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Tchad, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here