Togo : Le préfet de Zio interdit une réunion du parti FDR de Me Apevon

2
Togo : Le préfet de Zio interdit une réunion du parti FDR de Me Apevon
Togo : Le préfet de Zio interdit une réunion du parti FDR de Me Apevon

Africa-Press – Togo. Les militants du parti Forces Démocratiques pour la République (FDR) ont prévu une rencontre dans un espace clos à Tsevie, ce dimanche 3 décembre 2023.

Malheureusement, la rencontre n a pas pu avoir lieu. Pour cause, elle a été interdite par le préfet de Zio.

Dans quatre mois au plus tard, se tiendront au Togo les élections législatives et régionales. En temps, dans l’optique de ces élections les mois qui précèdent l’ouverture officielle de la campagne électorale sont consacrés à la précampagne.

Malheureusement, le régime togolais, qui considère le pays comme un butin de guerre, s’obstine à interdire les activités des partis politiques d’opposition sous des prétextes fallacieux.

Ainsi, le préfet de Zio vient d’interdire une rencontre des militants du parti Forces Démocratiques pour la République (FDR) prévue pour ce dimanche 03 décembre 2023 à Tsévié dans un espace Clos.

Pour le préfet, le parti FDR ne peut pas tenir cette réunion, parce qu’il n’a pas obtenu l’autorisation du ministre de l’administration territoriale.

Cet acte que vient de poser le préfet de Zio est une violation grave des droits reconnus aux partis politiques de l’opposition et montre que le pouvoir en place, même en période électorale, n’est pas disposé à laisser ses adversaires s’exprimer.

Mais cette interdiction qui ne se justifie pas illustre aussi la peur du régime qui a échoué sur tous les plans.

Il revient donc à l’opposition de tirer toutes les leçons de l’attitude dictatoriale du régime en place pour s’organiser en conséquence. Une chose est sûr, le Rpt-Unir n’est pas prêt à jouer le jeu de la démocratie.

Monsieur Binafame

Secrétaire National des FDR

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Togo, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here