Cette partie de l’Antarctique proche du basculement: augmentation possible de 3 mètres du niveau des mers

3
Cette partie de l'Antarctique proche du basculement: augmentation possible de 3 mètres du niveau des mers
Cette partie de l'Antarctique proche du basculement: augmentation possible de 3 mètres du niveau des mers

Africa-Press – Togo. Une récente étude menée par des scientifiques de l’Université Stanford a mis en lumière une réalité alarmante concernant le bassin subglaciaire de Wilkes en Antarctique. Cette vaste étendue de glace, grande comme la Californie, abrite une quantité de glace suffisante pour élever le niveau mondial des mers de près de 3 mètres en cas de fonte complète.

Grâce à des survols radar, les chercheurs ont découvert que la base de cette calotte glaciaire pourrait être beaucoup plus proche d’un point de basculement vers une fonte incontrôlable que ce que l’on croyait jusqu’à présent.

Le bassin de Wilkes s’étend sur 1 400 km à l’intérieur des terres et contient de la glace atteignant jusqu’à 3 km d’épaisseur. Se déversant dans l’océan Austral par le biais de plusieurs étagères de glace et glaciers, cette masse repose en partie sous le niveau de la mer, ce qui la rend particulièrement vulnérable à la fonte due à l’infiltration d’eau de mer plus chaude.

Jusqu’à récemment, la stabilité relative de la glace de l’Antarctique oriental était une hypothèse largement acceptée par la communauté scientifique, avec une attention particulière portée aux glaciers de l’Antarctique occidental, connus pour leur fonte spectaculaire. Toutefois, des recherches antérieures ont suggéré que la calotte glaciaire de l’Antarctique oriental avait connu d’importants épisodes de fonte et de recul lors de périodes de réchauffement passées, éveillant ainsi l’inquiétude quant à la possibilité d’un “réveil” de ce géant endormi.

Les données recueillies par les radars aéroportés ont révélé des zones étendues de sol partiellement gelé sous la calotte glaciaire, suggérant une proximité alarmante avec un point de basculement potentiel. Si les températures à la base de la glace continuent d’augmenter, même légèrement, cela pourrait déclencher un effondrement catastrophique de la calotte glaciaire, avec des conséquences dévastatrices pour le niveau global des mers.

Cette étude souligne l’urgence de porter une attention accrue à cette région longtemps négligée de l’Antarctique. Comprendre les mécanismes à l’œuvre sous la surface de la glace est crucial pour anticiper les impacts futurs du changement climatique sur la montée des eaux et pour élaborer des stratégies d’atténuation efficaces.

Cette découverte représente un pas important dans notre compréhension des systèmes glaciaires de l’Antarctique et souligne la nécessité de surveiller étroitement les changements dans ces régions pour prévoir et potentiellement prévenir les conséquences du réchauffement global.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Togo, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here