Syndrome du canal carpien : quels sont les causes et les traitements ?

3
Syndrome du canal carpien : quels sont les causes et les traitements ?
Syndrome du canal carpien : quels sont les causes et les traitements ?

Africa-Press – Togo. En France, chaque année, ce sont 130.000 personnes qui sont opérées du syndrome du canal carpien. Il se caractérise par des fourmillements, un trouble de la sensibilité, une diminution de la force au niveau des trois premiers doigts de la main.

Mais, d’où vient cette pathologie ? Et surtout, comment la traiter ? D’après le National Institute of Neurological Disorders and Stroke des États-Unis, et relayé par le Centre Canadien d’Hygiène et de Sécurité au Travail (CCHST), le syndrome du canal carpien est souvent dû à une combinaison de facteurs. D’abord, exécuter régulièrement le même mouvement de la main favoriserait son apparition. Mais ce n’est pas tout. Lui infliger une position non-naturelle, un stress mécanique sur la paume ou encore des vibrations répétées, pourraient agir comme des circonstances aggravantes, rappelle le CCHT. De ce fait, certains secteurs professionnels sont en proie à être touchés par ce syndrome. C’est notamment le cas des travailleurs des chaînes de montage (travaux de fabrication, d’emballage, de nettoyage…), poursuit le centre canadien. Alors, comment le diagnostiquer ?

Poser un diagnostic

Afin de déterminer si les symptômes décrits correspondent au syndrome du canal carpien, il existe plusieurs façons de procéder à l’auscultation. Tout d’abord, il est possible d’effectuer le signe de Tinel. À l’aide d’un petit objet, le médecin frappe légèrement le nerf médian au niveau du poignet. L’apparition d’une sensation de picotement dans un ou plusieurs doigts confirmerait probablement cette maladie.

Aussi, le malade peut placer ses mains dos à dos tout en pliant le poignet. Appelée “signe de Phalen”, cette technique permet, elle aussi, de révéler une sensation de picotement dans les doigts, associée à une lésion du nerf médian.

Enfin, le recours à l’électromyographie peut être une solution efficace pour diagnostiquer le syndrome du canal carpien. Grâce à des électrodes placées sur l’avant-bras qui diffusent un courant électrique, il est possible de mesurer à quelle vitesse le nerf médian transmet les messages nerveux aux muscles. Si le temps de réponse est trop faible, cela peut signifier une dégradation du nerf, explique le CCHST.

Traiter la lésion

Une fois le diagnostic posé, le temps des soins arrive. Pour ce faire, le médecin peut avant tout prescrire le port d’une attelle amovible, afin d’immobiliser le poignet. Aussi, d’après Ameli, il est possible d’avoir recours à un traitement médicamenteux pour soulager la douleur. Dans ce cas, il est préconisé par le site de l’Assurance Maladie de se tourner vers des antalgiques, à l’instar du paracétamol (en respectant la posologie et la dose maximale journalière prescrite).

Lorsque le nerf médian est endommagé, le corps médical peut estimer nécessaire d’avoir recours à des infiltrations. Si son soulagement n’est pas immédiat, il reste efficace. Cependant, cette option reste limitée au nombre de deux, et ne peut être efficace que temporairement. Enfin, dans les cas les plus avancés, Ameli évoque l’opération. Effectuée en ambulatoire, cette intervention chirurgicale est majoritairement effectuée sous anesthésie dite “locorégionale”, où seule la zone concernée est anesthésiée.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Togo, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here