Graves révélations d’un militaire: ‘on nous demande de ne pas attaquer NO PITY’

12
Graves révélations d'un militaire: 'on nous demande de ne pas attaquer NO PITY'
Graves révélations d'un militaire: 'on nous demande de ne pas attaquer NO PITY'

Africa-PressCameroun. • La guerre s’intensifie dans le NOSO

• Un militaire fait de graves révélations sur la complicité entre les sécessionnistes et des barons du régime

• L’intégralité des révélations

C’est une sortie qui s’apparente à une bombe lancée dans le sérail. Un élément des forces de défense et de sécurité révèle l’existence des complicités entre les sécessionnistes ambazoniens et des barons au sein de l’appareil de l’état.

En effet, dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, un élément des forces de défense et de sécurité présent dans les régions anglophones du Cameroun déclare que les sécessionnistes ne peuvent combattre l’armée camerounaise. Cet élément, qui a préféré garder l’anonymat, justifie sa position par l’existence d’un problème de fonds dans cette crise sécuritaire. Pour lui, la percée du “General NO PITY” et de ses éléments est un problème de trahison.

“Qui renseigne NO PITY ? Qui dit à NO PITY qu’il y a l’armée qui est en train d’arriver ? Vous ne vous posez pas ces questions ?”, s’interroge le militaire.

Il précise que le gouvernement ne désire pas la fin de crise.

“Le gouvernement actuel ne veut pas que ça finisse. (…) Le gouvernement est complice. On demande de ne pas attaquer les sécessionnistes. Si on a les ordres, on finit ça en quelques secondes. Il y a une mafia qui est en train de se passer”, a confié le soldat tout en colère.

La rédaction de CamerounWeb vous propose ci-dessous l’intégralité de la sortie

LE ‘GENERAL NO PITY’ ENVOIE UN MEESAGE AUDIO A LA HIERARCHIE DE L’ARMEE

Activement recherché par les autorités sécuritaires camerounaises, le redoutable chef de guerre sécessionniste “General NO PITY” vient d’adresser un message à la hiérarchie de l’armée camerounaise qui a mis sa tête à prix et qui se prépare à envahir “son territoire”.

En effet, dans un message audio diffusé sur les réseaux sociaux, l’homme dont les combattants ont infligé une lourde défaite à l’armée camerounaise la semaine dernière, défie une fois de plus cette dernière. Il se dit informé de tout ce qui se trame contre lui sur les réseaux sociaux.

Dans ce message lu par son porte-parole, le “General NO PITY” s’interroge sur l’attitude des jeunes militaires camerounais qui, selon lui, ne doivent pas mourir pour les barons du régime Biya.

Sur la dernière stratégie aérienne adoptée par l’armée camerounaise, “General NO PITY” se dit prêt à écraser toute force envoyée sur le terrain. Il a donc décidé de filmer ses exploits pour montrer ce qui se passe réellement sur le terrain.

NOSO: ‘GENERAL NO PITY’ PRÉSENTE SA FORCE MARINE

Le désormais “homme fort” de la lutte armée sécessionniste ambazonienne multiplie des sorties depuis l’attaque d’un convoi du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR) ayant fait plus d’une quinzaine de morts du côté de l’armée camerounaise.

En effet, après son message audio adressé à l’endroit de la hiérarchie militaire camerounaise, le tout puissant “General NO PITY” et ses hommes passent à l’étape supérieure. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le chef de guerre apparaît dans une pirogue longeant un court d’eau de la région anglophone. Il déclare avoir une force marine pour faire face à toute attaque de l’armée.

En l’espace de quelques mois, ce sécessionniste est devenu l’homme le plus recherché du Cameroun. Selon le journaliste exilé Michel Biem Tong, le régime de Yaoundé promet 200 millions de francs CFA à toute personne qui parviendra à neutraliser ce combattant sécessionniste.

« De sources dignes de foi, suite à l’attaque de Sagba Hills ayant causé la mort d’une vingtaine de soldats camerounais ce 16 septembre, les services secrets camerounais auraient mis à prix la tête du chef du Marine Forces of BAMBALANG (groupe armé indépendantiste), General No Pity. Montant en jeu : 200 millions de FCFA. Un plan de capture est en train d’être concocté par les services camerounais en connexion avec un certain BOY K, la taupe dans les rangs du groupe armé », indique la source.

Ci-dessous la vidéo publiée par les hommes de “NO PITY”

Vidéo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here