Révélations: Jeune Afrique Sort des Secrets sur la Surprise de Paul Biya

3
Révélations: Jeune Afrique Sort des Secrets sur la Surprise de Paul Biya
Révélations: Jeune Afrique Sort des Secrets sur la Surprise de Paul Biya

Africa-Press – Cameroun. Le Belge de 61 ans, essentiellement connu en Belgique, a été nommé sélectionneur des Lions indomptables du Cameroun le 2 avril. Une décision surprenante, mais qui ne constitue pas une première dans l’histoire de la sélection camerounaise.

Jeune Afrique a publié un article sur la nomination de Marc Brys à la tête des Lions indomptables du Cameroun. Cette décision, prise par le chef de l’État Paul Biya, a surpris de nombreux observateurs du football, tant au Cameroun qu’en Belgique, pays d’origine de l’entraîneur.

Marc Brys, âgé de 61 ans, a essentiellement entraîné des clubs modestes en Belgique (Germinal Beerschot, Malines, Mouscron, Saint-Trond, Louvain), aux Pays-Bas (FC Den Bosch, FC Eindhoven) et en Arabie saoudite (Al-Faisaly, Al-Raed et Najran). Sa seule expérience extra-européenne s’est déroulée de 2012 à 2015 sur le banc de trois clubs du royaume saoudien.

Cette nomination a suscité des interrogations, mais l’histoire de la sélection camerounaise montre que des entraîneurs méconnus ont déjà mené les Lions indomptables à la victoire. En 1984, le serbe Radivoje Ognjanovic, alors inconnu, a permis au Cameroun de remporter sa première Coupe d’Afrique des nations (CAN). Quelques années plus tard, Claude Le Roy, limogé de Grenoble peu avant son arrivée au Cameroun, a mené la sélection en finale de la CAN 1986 puis au titre en 1988.

Marc Brys a été choisi pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il était le candidat le moins gourmand financièrement, avec un salaire annuel de 480 000 euros, dont une partie sera reversée à deux de ses adjoints. Ensuite, le Cameroun traverse actuellement une situation économique difficile et ne pouvait pas se permettre de faire des folies pour recruter un sélectionneur.

En Belgique, la nomination de Brys a également surpris. On l’imaginait plutôt reprendre un club dans son pays après son départ de Louvain en octobre dernier. Brys a la réputation d’être un entraîneur au caractère bien trempé, qui aime la discipline et n’hésite pas à mettre sur la touche des joueurs recrutés chèrement sans son avis. Il est également perçu comme un entraîneur cherchant à bien faire jouer ses équipes.

Le nouveau sélectionneur des Lions indomptables est rentré en Europe le 13 avril, après avoir passé quelques jours au Cameroun pour y signer son contrat. Lors de son séjour à Yaoundé, Brys n’avait pas pu rencontrer Samuel Eto’o, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), qui envisagerait toujours de nommer son propre sélectionneur.

Cependant, l’ancien international belge Nordin Jbari pense que lorsque Eto’o et Brys feront connaissance, ils trouveront un terrain d’entente. Le Flamand s’est prudemment tenu à l’écart des tensions entre Eto’o et l’État autour de sa nomination, se contentant de déclarations d’ouverture à l’attention de l’instance.

Dans le courant du mois de mai, Marc Brys communiquera la liste des joueurs retenus pour affronter en juin le Cap-Vert et l’Angola en phase de qualifications pour la Coupe du monde 2026. Lors de son retour à Yaoundé, il aura peut-être enfin l’opportunité d’échanger avec l’ancien buteur des Lions indomptables.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Cameroun, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here