Election à la FECAFOOT: mémoire courte de Tagne et le forcing rocambolesque de Samuel Eto’o

2
Election à la FECAFOOT: mémoire courte de Tagne et le forcing rocambolesque de Samuel Eto'o
Election à la FECAFOOT: mémoire courte de Tagne et le forcing rocambolesque de Samuel Eto'o

Africa-Press – Cameroun. Samuel Eto’o décrié dans le milieu du football camerounais pour son forcing pour occuper coûte que coûte la présidence de la FECAFOOT. Pour cela, il met de gros moyens plus que ses adveraires. Une chose jugée injuste par un Camerounais qui est davantage tombé des nues quand il aperçoit Tagne aux côtés du 9.

Le journaliste a vite oublié dit-il, son enquête ‘Programmés pour échouer’ parue en 2010 et parlant des Lions indomptable et leur débâcle en Afrique du Sud. Il a d’ailleurs mis à l’affiche le 9 qu’il soutient vigoureusement dans sa candidature à la FECAFOOT. Peut-être qu’aujourd’hui, le journaliste a dans sa poche des formules d’exorcisme pour délivrer à jamais “la malédiction d’échec” des Lions.

L’élection du président de la FECAFOOT n’étant pas ouverte au public rien n’obligeait Samuel Eto’o Fils à rendre public son programme de gestion.

Il aurait bien pu s’adresser d’abord au corps électoral (constitué de 76 personnes seulement) avant d’étendre sa communication au grand public en cas de victoire.

Puisqu’il a lui-même voulu nous parler de son programme avant même que sa frauduleuse candidature ne soit retenue, et bien parlons-en:

Dans son programme diffusé simultanément sur plusieurs chaînes de télévision hier soir, SEF entend rendre plus efficace la gestion financière du football Camerounais. En effet, il souhaite réduire les dépenses inutiles (il tance par exemple la gestion des 12% alloués à la Fecafoot à chaque transfère d’un international Camerounais), et il envisage d’utiliser optimalement les ressources financières qui seront disponibles. Il le dit, mais sans savoir le faire hélas.

La campagne lancée par Samuel Eto’o Fils pour son élection au poste de président de la Fecafoot est vraiment digne de celle d’une élection nationale (présidentielle, législative, municipale).

SEF a déployé de gros moyens : Il s’est doté d’une solide équipe de campagne avec entre autre un attaché des médias, un porte parole ; Il a conçu un programme qu’il a fait diffusé sur des chaînes de télévision en simultané à une heure de grande écoute et dont une rediffusion est même prévue ce soir encore…

Si pour une élection où le corps électoral n’est composé que de 76 personnes, SEF dépense autant d’argent et de moyens, comment se comportera-t-il lorsqu’il devra composer avec des dizaines de milliers de personnes impliquées dans notre football si jamais il devenait président de la Fecafoot ??

Eto’o Fils dépense de l’argent sans compter. Il n’a pas le sens du management financier, et son équipe autour de lui ne l’aide absolument pas dans ce sens.

C’est certainement cette maladresse financière qui est à l’origine de la faillite toujours prématurée de toutes ses initiatives propres : SetMoboile, Betoo, centre de formation etc.

S’il est incapable de rationaliser la gestion de son propre argent et de ses propres initiatives, est-ce la gestion de l’argent du peuple Camerounais qu’il saura assurer à la Fecafoot?

Si pour parler à 76 personnes seulement il doit recruter toute une équipe de campagne et s’acheter des heures d’antenne sur plusieurs médias, alors c’est que le mec n’a pas du tout le sens de la répartie et de la proportionnalité dans la gestion des finances.

Il dépense inutilement son argent. Et dans ces conditions, ce n’est pas le nôtre qui devrait lui être confié. Même sans considérer sa nationalité espagnole, l’évidence de sa nullité managériale le disqualifie pour un poste aussi délicat ?

Samuel Eto’o Fils n’est absolument pas un atout pour la gestion du football Camerounais en crise.

Qu’il aille d’abord se former, et après on verra bien si un espagnol a le droit d’être Président à la Fecafoot !

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Cameroun, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here