sauvons notre culture, défendons nos traditions !

8
RCA : sauvons notre culture, défendons nos traditions !
RCA : sauvons notre culture, défendons nos traditions !

Africa-PressCentrAfricaine. Le Ngoundja est le plat préféré de nombreux Centrafricains… mais bientôt, la Solianka et le bœuf Stroganov seront les plats locaux à Bangui ! Depuis que l’ours a mis sa patte dans notre pays, l’invasion n’est plus seulement militaire…elle est aussi culturelle !

Le 1er décembre 2020, le jour de notre fête nationale, une grande fête était organisée au stade Boganda à Bangui. Défilés, feu d’artifice et concerts ont honoré ce jour si particulier pour notre pays. Mais c’était sans compter l’omniprésence russe, et son invasion culturelle, qui nous a « gentiment offert » des danses folkloriques de chez eux dans cette journée dédiée à notre belle Centrafrique.

D’ailleurs, ils ne se sont pas arrêtés là. Avant d’envahir notre fête populaire le mardi soir, ils avaient déjà investi notre cérémonie militaire plus tôt dans la journée. Défilé de la fanfare russe, défilés de militaires russes, défilés de véhicules russes, drapeaux russes partout, etc… Même la finale de la coupe Touadera qui a eu lieu le même jour (durant laquelle l’équipe de TEMPETE MOCAF a remporté la victoire face au DFC du 8ème arrondissement) a eu droit à une cérémonie d’ouverture au son de la fanfare russe.

Alors qu’il y a quelques mois nous fêtions l’anniversaire des 60 ans de la proclamation d’indépendance de la Centrafrique, cela fait mal au cœur de voir que l’histoire de la colonisation se répète et que les russes nous envahissent aujourd’hui dans tous les domaines de notre civilisation… Comment en sommes-nous arrivés là ? Il est urgent de rétablir le respect de notre culture et de nos traditions.

La situation nous a-t-elle déjà échappé ? Comment réagir alors que, même la garde présidentielle est entièrement russe, et que les hommes du groupe paramilitaire Wagner sont partout dans nos villages (pour quoi faire d’ailleurs ?). Et cela ne date pas d’hier. Souvenons-nous qu’en 2018, déjà, la Russie avait organisé notre concours « Miss Centrafrique » au stade Bangui, en présence de miss Russie. Même notre concours national de beauté cet « envahissant partenaire » l’a pris pour lui.

L’ultime affront pour notre peuple reste quand même le drapeau russe hissé plus haut que notre drapeau centrafricain à l’entrée du stade Boganda. Peut-être que pour certains, cela paraît anecdotique, mais en réalité cela en dit long sur la valeur qu’accorde les russes à notre pays, notre culture, nos traditions… et notre peuple.

Voyez comme les « pays frères » de l’ex-URSS se sont empressés de se détacher du gros ours impérialiste. La Russie est de retour mais a-t-elle vraiment changé ? Elle étend son emprise pour refaire son empire.

« Do svidaniya* », comme nous le dirons tous bientôt mais qui vivra verra.

* « Au revoir » en russe…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here