l’ancien premier ministre Firmin Ngrébada souhait-t-il quitter le navire Touadera ?

4
RCA : l’ancien premier ministre Firmin Ngrébada souhait-t-il quitter le navire Touadera ?
RCA : l’ancien premier ministre Firmin Ngrébada souhait-t-il quitter le navire Touadera ?

Africa-PressCentrAfricaine. C’est ce que confirme le réseau des journalistes pour le droit de l’homme (RJDH) dans son article du dimanche 3 octobre dernier. D’après ce journal, L’intention de Firmin Ngrebada, ancien Premier ministre serait de quitter le MCU. Mais l’intéressé, dans un post publié sur les réseaux sociaux, dément l’information, mais le journal est catégorique : l’ancien premier ministre a bel et bien l’intention de quitter le navire Touadera. Comment ?

Selon le RJDH, Les raisons de son éventuel départ ne sont pas élucidées, mais d’autres indiquent qu’il ne supporte plus le MCU, alors que c’est le parti où il a été élu député de Boali.

« L’ancien premier ministre depuis ces derniers temps vit en Belgique. Il veut engager une formation politique en tournant le dos au MCU, avec une ambiance de se présenter à la prochaine présidentielle en République Centrafricaine. Même si la décision de se retirer du MCU n’est pas encore avancée par l’ancien premier ministre, mais sa distance avec le MCU est constatée et confirmée par des sources indépendantes contactées par le RJDH : « il nous a dit par exemple de nous préparer parce qu’il est important d’avoir un mouvement qui compte avec les aspirations du peuple », explique une des sources de l’hexagone que nous avons pu joindre »

, a indiqué le RJDH, et de poursuivre que « D’autres sources à l’Assemblée Nationale où il siège, Firmin Ngrébada a pris des contacts avec des députés pour les préparer à le soutenir. Un député du MCU qui a requis l’anonymat, « l’ancien Premier Ministre compte pousser les autorités et les cadres du MCU à l’erreur afin d’avoir des raisons pour exécuter son plan qui est d’asseoir un mouvement politique qu’il compte utiliser pour assouvir ses ambitions démesurées », explique cette source qui considère que les autorités ne devraient pas le laisser faire.

Plus grave encore, « dans l’entourage de l’ancien Premier Ministre, on crie déjà à l’ingratitude, « il a sacrifié sa vie lorsque la situation sécuritaire était explosive. Tout le monde était rentré dans sa carapace mais lui, il était sur le terrain et au côté des forces de défense et de sécurité qui ont beaucoup apprécié sa présence qui était un signal fort. Si les institutions actuelles sont restées debout, c’est grâce à lui mais aujourd’hui, tout le monde le prend pour la cible privilégiée. Il est persécuté aujourd’hui par ceux qui craignent son poids alors pourquoi ne pas envisager autre chose ? Je pense que les jours avenir seront meilleurs parce que le peuple sait ce qu’il a fait » a expliqué un proche de Firmin Ngrebada qui, selon nos sources, est très engagé dans la prise de contact afin de préparer le retrait de son patron ».

Enfin le journal affirme que les ambitions présidentielles, Ngrebada ne les a jamais cachées même lorsqu’il était Premier Ministre. Critiquer le président de la République, il le faisait et tentait de jouer son propre jeu. Contre la vérité, il s’est présenté comme celui qui a porté le projet avec les Russes alors qu’il n’a fait que récupérer les choses en sa faveur. Si aujourd’hui, les réseaux sociaux se concentrent sur les incultes contre les autorités dans les live, l’ancien Premier Ministre n’est pas loin. De sources autorités, depuis qu’il est en Europe, il reçoit, fournit des documents et surtout paye pour que les ressortissants centrafricains critiquent, insultent et fragilisent les autorités actuelles. Le but, montrer que son départ a creusé un vide. Les poches de résistance actuelles sont pour lui, une occasion de vanter ses mérites.

En clair, Ngrebada ne s’est pas préparé à quitter la primature où il faisait ce qu’il voulait et préparait aisément son plan pour accéder à la magistrature suprême. Surpris par son départ de la primature, il espérait être nommé ministre d’Etat au palais et surtout numéro 1 du parti MCU en lieu et place de l’actuel président de l’Assemblée Nationale. Ngrebada veut contrôler le MCU et le gérer en sa faveur mais comme il comprend de plus en plus qu’il ne peut plus avoir ce qu’il attend, cherche à mettre les bâtons dans les roues des autorités actuelles afin d’avoir des raisons pour quitter le parti et faire son chemin.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here