La Banque mondiale entend débloquer 2,3 milliards de dollars pour la lutte contre l’insécurité alimentaire en Afrique

3
La Banque mondiale entend débloquer 2,3 milliards de dollars pour la lutte contre l’insécurité alimentaire en Afrique
La Banque mondiale entend débloquer 2,3 milliards de dollars pour la lutte contre l’insécurité alimentaire en Afrique

Africa-Press – CentrAfricaine. La Banque mondiale (BM) a annoncé mercredi avoir approuvé un programme d’un montant de 2,3 milliards de dollars américains pour aider les pays d’Afrique orientale et australe à lutter contre l’insécurité alimentaire.

La BM a indiqué que cette somme contribuerait à accroître la résilience des systèmes alimentaires de la région et leur capacité à lutter contre l’insécurité alimentaire croissante.

“Garantir une coordination régionale pour relever les défis posés par le changement climatique, la volatilité des marchés et la nécessité d’une réforme des politiques alimentaires constituent des priorités essentielles”, a déclaré, dans un communiqué publié à Nairobi, Hafez Ghanem, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Est et australe.

La BM a souligné que les chocs du système alimentaire provoqués par les conditions météorologiques extrêmes, les invasions de ravageurs, les épidémies, l’instabilité politique et les conflits étaient de plus en plus fréquents et graves, exposant davantage de personnes à l’insécurité alimentaire.

La crise en Ukraine aggrave encore ces effets en perturbant les marchés mondiaux de l’alimentation, du carburant et des engrais, a ajouté la banque.

M. Ghanem a déclaré qu’il s’agissait de la première opération régionale multisectorielle visant à réduire le nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire en Afrique orientale et australe.

L’Ethiopie, où près de 22,7 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire en raison de la sécheresse, et Madagascar, où 7,8 millions de personnes sont confrontées à une insécurité alimentaire aiguë en raison de sécheresses historiques dans le sud du pays, seront les cibles prioritaires de la première phase du projet, a-t-il noté.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here