la banque mondiale évalue avec le gouvernement les projets financés

4
la banque mondiale évalue avec le gouvernement les projets financés
la banque mondiale évalue avec le gouvernement les projets financés

Africa-Press – CentrAfricaine. Le Premier ministre Felix Moloua a procédé ce 17 février 2022 à une réunion d’évaluation des projets couverts par les financements de la Banque mondiale. Le gouvernement centrafricain entend impacter les conditions de vie des Centrafricains par la mise en œuvre desdits projets.

Après quelques jours de l’évaluation des projets financés par la Banque Africaine de Développement (BAD) par le gouvernement, c’est actuellement le tour de faire la revue sur les projets sous financement de la Banque mondiale qui a réitéré son engagement à soutenir la République centrafricaine.

Pendant cette évaluation, le Premier ministre Felix Moloua, qui a présidé ladite réunion, dit que « l’ambition est d’orienter les projets pour qu’ils produisent des résultats impactant capable de changer les conditions de vie des bénéficiaires », a dit le Chef du gouvernement.

Cette réunion a permis de faire un état de lieu sur les quatorze ministères bénéficiaires des projets sous financements de la Banque mondiale. Cette évaluation a permis aussi, de dégager les forces à capitaliser et les faiblesses à corriger pour l’efficacité de ces projets. Cette rencontre a débouché sur des recommandations fortes qui permettront une meilleure coordination afin de garantir les résultats positifs à l’Etat centrafricain.

« Nous travaillons pour la population et elle doit percevoir les résultats de ce que nous faisons à travers ces projets. J’encourage les acteurs et les partenaires à renforcer le dynamisme d’ensemble pour atteindre les objectifs fixés »

, a-t-il encouragé.

Le représentant résident de la Banque mondiale, Han Fraeters, a passé en revue le 11 février dernier sur les actions de cette institution internationale bancaire à travers des projets PUSEB et PAPSEII (éducation), SENI (santé), PACAD (filets sociaux) et capital humain (autonomisation de la femme et des filles).

La Banque mondiale a formulé plusieurs recommandations dans les derniers cahiers économiques (4ème édition) afin de renforcer ce capital humain et protéger l’avenir tout en stimulant la croissance : économique et en améliorant le niveau de vie des populations.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here