« ceux qui m’empêchent de voyager, je suppose qu’ils veulent me faire ce qui a été fait au Président Patassé », dixit  l’opposant Anicet Georges Dologuélé

6
RCA : « ceux qui m’empêchent de voyager, je suppose qu’ils veulent me faire ce qui a été fait au Président Patassé », dixit  l’opposant Anicet Georges Dologuélé
RCA : « ceux qui m’empêchent de voyager, je suppose qu’ils veulent me faire ce qui a été fait au Président Patassé », dixit  l’opposant Anicet Georges Dologuélé

Africa-PressCentrAfricaine. Empêché par le pouvoir en place de sortir du territoire national, puis accusé formellement par Monsieur Vladimir Titorenko, le sulfureux ambassadeur de la Russie en Centrafrique, Monsieur Anicet Georges Dologuélé A été empêché pour la seconde fois de quitter le territoire national. Son passeport a également été confisqué par le procureur de la République. Pour l’opposant Dologuélé, il ne fait aucun doute, ils veulent faire de moi ce qui a été fait au Président Patassé, c’est-à-dire me laisser mourir.

« Faut pas me mettre des choses sur le dos. Ça ne m’effraye pas du tout ! Parce que je suis quelqu’un de très transparent. Et donc, ceux qui m’empêchent de voyager, je suppose qu’ils veulent faire ce qui a été fait au Président Patassé, c’est-à-dire me laisser mourir ici, sinon je ne vois pas d’autre raison… »

, déclare l’opposant Anicet Georges Dologuélé, Président du parti l’URCA.

Notons que monsieur Anicet Georges Dologuélé, chef de file de l’opposition centrafricaine, a encore été empêché de voyager en France, pour des raisons de sa santé, le Jeudi 01 avril 2021. Son passeport a été retiré par le procureur de la République.

Pour rappel, monsieur Dologuélé avait été empêché pour la première fois de sortir du territoire national le 24 mars dernier, quelques jours avant l’investiture du chef de l’État Faustin Archange Touadera à Bangui. Selon le porte-parole du gouvernement Ange-Maxime Kazagui, ce sont des mesures mises en place pour garantir la sécurité intérieure et empêcher des troubles à l’ordre public dans cet état d’urgence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here