A QUELS GOUVERNANTS POLITIQUES…. SE VOUER ?

2
CENTRAFRIQUE : A QUELS GOUVERNANTS POLITIQUES…. SE VOUER ?
CENTRAFRIQUE : A QUELS GOUVERNANTS POLITIQUES…. SE VOUER ?

Africa-PressCentrAfricaineLes Centrafricains continuent de crever comme des mouches, dans l’indifférence méprisante des Gouvernants Politiques de Bangui, préoccupés par leurs seules situations individuelles

Après,

Voilà le Peuple de la République de Bangui qui vit l’invivable : pas d’électricité, pas d’eau courante, en cette période de saison sèche qui tire à sa fin. Depuis dix (10) jours Bangui vit dans le noir, parce que trois (3) pylônes de la ligne 1 et deux (2) pylônes de la ligne 2 qui amènent l’électricité haute tension de Boali (95 km) à Bangui sont à terre dans le secteur compris entre les villages Ndèrè (PK 30) et-Danzi (PK 20), depuis le 23 avril 2021 après tempête.

Bangui, la seule ville électrifiée de Centrafrique, où sont concentrés démesurément des ateliers et autres lieux d’activités de micro-économies et commerciales, dans le noir, cela signifie:

Pendant ce temps, sans gêne, les Dignitaires du pouvoir MCU recourent aux groupes électrogènes qui constituent des îlots de lumière dans des quartiers noirs, alors qu’au village PAVIKA situé à 20 km d’Alindao, les mercenaires russes et les hommes de Ali NDARASSA ont semé la mort et incendié des maisons les jeudi 29 et vendredi 30 avril 2021.

Le Président TOUADERA, ayant réalisé son hold-up électoral, impassible durant ces dix jours, se satisfait des consultations, dites populaires, pour un dialogue, dit républicain, mais qui semble déjà mort-né, dont les termes de référence ont été édictés par l’ambassadeur TITTORENKO de la Fédération de la Russie, en passe de devenir le Président de la République,

Le Président de l’Assemblée Nationale, en cette fin de la 6ème Législature, caractérisée par de nombreuses corruptions éhontées, ne se préoccupe plus que de la réforme des trois (3) véhicules de fonction, acquis à peine deux (2) ans,

Le Premier Ministre NGREBADA continue d’être soupçonné ou suspicion-né dans le feuilleton d’empoisonnement au sein du MCU ; après SANI YALO, SARANDJI Mathieu Simplice, ce fut le tour de LINGUISSARA WANZET qui vient d’être évacué grabataire ment à Kinshasa (RDC) pour des soins intensifs.

‘’ POUR VOTRE INFORMATION, WANZET LINGUISSARA EST EMPOISONNE PAR LES MERCENAIRES RUSSES DU GROUPE WAGNER ET LE PREMIER MINISTRE FIRMIN NGREBADA, POUR L’EMPÊCHER DE DIRE LA VERITE SUR LE MONTAGE DE L’INCENDIE DE L’AMBASSADE DE FRANCE A BANGUI. ET CECI EST FAIT SUR RECOMMANDATION DE FIRMIN NGREBADA L’HOMME DE MAIN DE LA MAFIA DU GROUPE WAGNER EN CENTRAFRIQUE’’

( dixit YAKA Jules avec KENNY YAMBA et 49 autres personnes – Page Facebook YAKA Jules : CNC ACTUALITES – Mise en page du mercredi 28 avril 2021 à 11 h).

Enième soupçon ou suspicion de trop qui doit interpeller soit Mr le Procureur de la République, soit Mr le Procureur Général soit encore Mr l’Avocat Général pour ouverture d’une information judiciaire, si nécessaire suivie d’une ouverture d’enquête judiciaire pour clarification, car la loi reconnaît à chacun de ces trois Responsables de la Justice la compétence d’auto-saisine.

Les Autorités Politiques de Bangui, en ce mois d’avril 2021 finissant, semblent impuissantes et incapables de réactivité politique devant l’enchaînement des évènements qui ne cessent d’induire de nombreux décès, lesquels laissent paraître chez ces Autorités une certaine intention de pourrissement politique, alors qu’une psychose sociale généralisée, due à l’insécurité récurrente se constate. En de pareille circonstance, le citoyen attend des actions politiques fortes qui le convainquent et qui le rassurent. Or, depuis la validation du hold-up électoral en janvier 2021, nous sommes assistants, malgré nous, de la guéguerre ou gré guerre au sein du MCU, affaiblissant davantage le pouvoir TOUADERA Et le citoyen de s’interroger et de douter, compte tenu de la non réactivité du Gouvernement et du comportement de l’ambassadeur TITTORENKO qui fait des déclarations à l’emporte-pièce.

Bangui dans le noir, voilà dix (10) jours, cela démontre suffisamment les limites, pour ne pas dire les incapacités du Gouvernement Centrafricain à réagir aux aléas ou aux situations exceptionnelles, et la succession de ces faits exceptionnels, depuis la calamiteuse gestion du covid-19 qui continue de générer, dans le silence, de nombreux décès dans les quartiers et les villages, à la gigantesque panne d’électricité du 23 avril 2021, en passant par les inondations dévastatrices de septembre-octobre 2020, les nombreux corps abandonnés dans la forêt de Nguito 2 et aux abords du cimetière de Ndrès, la grave pénurie d’eau courante à Bangui en janvier-février-mars 2021, le village PAVIKA, à 25 km d’Alindao, mis à feu et à sang par les mercenaires russes et les hommes de Ali NDARASSA les jeudi 29 et vendredi 30 avril 202, le justifie ou convint. Et plus sidérant, est le feuilleton mensonger qui s’étale au grand jour et laisse pantois tout Banguissois : TITTORENKO, ambassadeur de son Etat, a annoncé une aide de 10 générateurs, d’au moins 500 KVA chacun, faite par la Fédération de la Russie ; un cinglant démenti apporté par le Conseiller Personnel à la Présidence de la République et la véracité recoupée par Corbeau News Centrafrique dans sa publication du 30 avril 2021. Un ambassadeur qui ment… Un Gouvernement impuissant et démissionnaire… Où est le sérieux politique et diplomatique ?

Et vers quels autres écueils va le bateau Centrafrique ?

Eh., Centrafricain, à quels Gouvernants Politiques te vouer ?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here