Crise au sein du RDC, un militant annonce sa candidature à la présidence du parti

1
Crise au sein du RDC, un militant annonce sa candidature à la présidence du parti
Crise au sein du RDC, un militant annonce sa candidature à la présidence du parti

Africa-PressCentrAfricaine. Monsieur Médard POUSSE-BEBE, Membre du Bureau politique chargé des Relations Extérieures du parti du rassemblement démocratique centrafricain (RDC), dans une déclaration publiée sur les réseaux sociaux dont CNC a pu obtenir la copie, déclare solennellement que dans la perspective de la préparation de l’avenir et dans le souci de contribuer efficacement à la cohésion, au dynamisme ainsi qu’au renouveau du parti, annonce sa candidature à la présidence du parti RDC. Toutefois, il annonce également qu’il donnerait prochainement plus de détails sur son projet politique alternatif en faveur du RDC.

Déclaration relative à la crise au RDC

Depuis quelques mois, le Rassemblement Démocratique Centrafricain est devenu le théâtre d’affrontements violents et fratricides. Les responsables politiques censés travailler ensemble pour le même objectif (celui d’animer la vie du parti) se livrent publiquement une guerre implacable et sans merci, au mépris total des valeurs d’unité, de rassemblement, de fraternité et de paix que prône le RDC. Les velléités égocentriques ont pris le pas sur l’intérêt général, ouvrant ainsi la voie à toutes sortes de dérives devant les militants et sympathisants effarés, ainsi que l’ensemble du peuple centrafricain médusé. Le spectacle est désolant et consternant quant au caractère extrémiste de l’attitude des uns et des autres.

Militants et sympathisants du Rassemblement Démocratique Centrafricain, je tiens du fond du cœur à vous demander Pardon pour cette attitude indigne des responsables politiques dont les actions nuisibles récurrentes de ces derniers temps portent gravement atteinte à l’image même du parti. J’imagine à quel point beaucoup d’entre vous sont choqués et meurtris par ce qui se passe actuellement au sein du RDC. Aucun militant sensé et responsable ne peut se satisfaire de ce pugilat que se livrent ceux qui prétendent diriger ce parti.

Cela dit,ye condamne de la manière la plus ferme la politique d’exclusion, de brutalité autant que les pratiques antidémocratiques ou subversives menées de part et d’autre et qui font paradoxalement aujourd’hui du RDC un parti bicéphale : chose inadmissible pour famille politique qui a toujours lutté farouchement contre la division sous toutes ses formes. De la même manière, je mets en garde tous ceux qui s’activent dans l’ombre pour fragiliser et disloquer le RDC dans le seul but de profiter de son électorat en 2025. Qu’ils sachent que la République centrafricaine a intérêt à promouvoir la démocratie qu’à l’affaiblir.

Afin de préserver ce qui reste encore du Rassemblement Démocratique Centrafricain, j’en appelle à la responsabilité des uns et des autres en insistant sur le fait que le seul moyen de régler les différends politiques actuels reste et demeure le Dialogue et la Concertation. Toute autre action de nature judiciaire et belliqueuse contribuerait qu’à jeter le discrédit sur le parti et entamerait son image (en tant que parti de paix) auprès de l’opinion publique nationale. J’invite donc les protagonistes à se départir chacun de leur égo démesuré, de se tendre la main dans un esprit de fraternité, de consentir les sacrifices nécessaires dans l’intérêt du RDC.

Par conséquent, dans un esprit d’apaisement, je propose :

Par ailleurs, dans la perspective de la préparation de l’avenir et dans le souci de contribuer efficacement à la cohésion, au dynamisme ainsi qu’au renouveau du parti, j’annonce ma candidature à la présidence du Rassemblement Démocratique Centrafricain. Je donnerai prochainement plus de détails sur mon projet politique alternatif en faveur du RDC.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here