Centrafrique : Cérémonie de changement de commandement à la tête de l’EUTM-RCA

1
Centrafrique : Cérémonie de changement de commandement à la tête de l’EUTM-RCA
Centrafrique : Cérémonie de changement de commandement à la tête de l’EUTM-RCA

Africa-PressCentrAfricaine. Le samedi 11 septembre 2021, la mission de formation de l’Union européenne en République centrafricaine (EUTM-RCA) a changé de chef. C’est à l’occasion d’une cérémonie sur le Moana (M’Poko) à Bangui que le général de brigade portugais Paulo Manuel Simoesdas Neves de Abreu, à la tête de la mission depuis l’année dernière a transféré le commandement de la mission EUTM au général de brigade Jacques Langlade de Montgros de nationalité française.

Cette cérémonie était présidée par le Vice-amiral d’escadre Hervé Bléjean, directeur de l’état-major de l’Union européenne, en présence de monsieur le Président de la République, Faustin-Archange TOUADERA, du premier vice-Président de l’assemblée nationale Évariste Ngamana, du ministre de la Défense Nationale et de la Reconstruction d’Armée centrafricaine, du ministre portugais de la Défense João Gomes Cravinho , du chef d’État major de l’armée centrafricaine, du chef d’État major de l’armée portugaise, de Monsieur le Représentant spécial des nations unies, des corps diplomatiques, notamment les ambassadeurs des États-Unis en Centrafrique, de la France et de l’Union européenne.

Prenant la parole, le général de brigade portugaise Paulo Manuel Simoesdas Neves de Abreu, commandant sortant de l’EUTM-RCA tenait à remercier les autorités centrafricaines, les hommes et femmes avec lesquels il a l’honneur de travailler avec eux durant ces douze derniers mois. Il tient également à rendre hommage aux soldats, officiers et sous-officiers des différents pays de l’Union européenne qui, loin de leur famille, ont contribué efficacement à la construction et au renforcement de capacité de l’armée centrafricaine.

Le général de brigade Paulo Manuel Simoesdas Neves de Abreu rappelle dans son discours l’importance et le but de la mission de l’EUTM-RCA. Il ajoute que celle-ci contribue à servir la paix, la stabilité et les valeurs de l’Union européenne et des Nations unies.

Pour le général de brigade français Jacques Langlade de Montgros, son retour en République centrafricaine à la tête de l’EUTM-RCA est à la fois une joie, un honneur, une fierté. Mais pour lui, le défi principal qui l’attend est de définir ensemble et sereinement avec précision les besoins des forces armées centrafricaines (FACA). Et lorsque ces besoins seront définis et confirmés, ils vont ensuite travailler ensemble conjointement pour tenter de le satisfaire à travers à la fois la régénération des bataillons déjà formés et le fonctionnement des écoles des officiers et sous-officiers.

Rappelons que le général Jacques Langlade de Montgros, Né le 15 juin 1969 au Petit Quevilly (76), il intègre l’école spéciale militaire de Saint-Cyr en 1988 puis rejoint l’école d’application de l’arme blindée cavalerie de Saumur. En août 1992, il est affecté au 1er régiment de hussards parachutistes (1er RHP) à Tarbes. Chef de peloton blindé puis de commandos parachutistes, il est engagé en Bosnie-Herzégovine, Rwanda et Tchad.

Lancée le 16 juillet 2016, l’EUTM-RCA a conseillé, formé et entraîné plus de 4500 soldats, hommes et femmes des Forces Armées Centrafricaines (FACA). L’objectif est de « rendre les forces armées centrafricaines modernes, efficaces, inclusives et démocratiquement responsables en dispensant des conseils stratégiques au ministère de la défense et à l’État-major général, ainsi que des enseignements et des formations aux FACA ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here