Communiqué de Presse du Porte Parole de la Coalition des Patriotes pour le Changement

2
Communiqué de Presse du Porte Parole de la Coalition des Patriotes pour le Changement
Communiqué de Presse du Porte Parole de la Coalition des Patriotes pour le Changement

Africa-PressCentrAfricaine. La Coalition des Patriotes pour le Changement (CPC) n’a pas du tout été surprise par le communiqué gouvernemental centrafricain l’accusant d’être à l’origine de l’accrochage meurtrier à la frontière Centrafricano-Tchadienne, le 30 mai 2021.

Prenant la CPC pour bouc émissaire, le gouvernement de M. Touadéra, nie l’incursion en territoire tchadien et l’attaque du poste militaire avancé de Sourou par les forces armées centrafricaines (FACA) appuyées par leurs alliés les mercenaires russes, qui ont occasionné la mort de six (6) militaires tchadiens, dont un (01) sur le champ d’honneur au Tchad et cinq (5) autres kidnapper sur le territoire tchadien puis exécuter dans le village de Mbang en territoire Centrafricain.

En plus du vol des armes, munitions et autres matériels appartenant à l’armée tchadienne, les mercenaires russes ont eu l’audace de détacher et d’emporter le drapeau tchadien qui flottait sur son mât, ce qui traduit une négation de la souveraineté du Tchad sur son territoire, une déclaration de guerre.

La Coalition des Patriotes pour le Changement (CPC) informe l’opinion nationale et internationale qu’elle n’avait nullement combattu ce jour là et à cet endroit précis les forces gouvernementales pour ensuite être poursuivie en territoire tchadien.

Depuis plus de trois (3) mois la CPC observe le cessez le feu imposé par la CEEAC mais elle riposte lorsque ses positions, en terre centrafricaine, sont attaquées., Bien au contraire, ce sont les mercenaires de la société Wagner qui ont, volontairement fait une incursion en territoire tchadien afin de tester la capacité de riposte militaire du nouveau régime du Général Mahamat Idriss Déby dans la perspective d’une déstabilisation programmée du Tchad d’une part et étendre ainsi leur hégémonie sur la zone de l’Afrique Centrale.

Les récentes accusations et menaces voilées de l’ambassadeur de la Russie en RCA et du Conseiller militaire russe à l’encontre du gouvernement tchadien préparaient déjà l’opinion à cette attaque.

La Coalition des Patriotes pour le Changement (CPC) avait dénoncé en son temps cette diplomatie hasardeuse cautionnée par le Président Touadéra qui a contracté une alliance avec la mafia et le mercenariat russes, qui trouvent ainsi en Centrafrique, une porte ouverte pour la captation des ressources minières de cette zone d’Afrique Centrale par la déstabilisation de leurs États respectifs.

Avec cette diplomatie irresponsable et désastreuse, le Président Touadéra devient un danger pour les autres États de la sous région qu’il risque de faire embraser, s’il n’est pas stopper à temps., Cet acte répréhensible est d’une extrême gravité pour les relations bilatérales entre les deux pays voisins.

Le Gouvernement de M. Touadéra est le seul responsable de cette attaque préméditée et ciblée en territoire tchadien et des crimes de guerre qui, s’en sont suivis.

Fort heureusement, la voie diplomatique a permis d’apaiser les….

De ce qui précède, la coalition des patriotes pour le changement tient à :

Rejeter catégoriquement les accusations mensongères du gouvernement, centrafricain à son encontre et condamne vigoureusement l’incursion et, l’attaque des mercenaires russes de la société Wagner en territoire tchadien., Présenter ses condoléances aux autorités tchadiennes et au peuple frère du Tchad, ainsi qu’aux familles tchadiennes et centrafricaines éprouvées. Saluer la médiation des autorités de la sous région pour leur diplomatie active en vue de la décrispation de la crise transfrontalière et la mise en place d’une enquête internationale indépendante et impartiale., Exiger le retrait sans conditions, de la République Centrafricaine, des mercenaires russes de la société privée WAGNER., Féliciter et encourager la mission conjointe ONU, UE, UA, CEEAC arrivée à Bangui en vue de contribuer à la stabilité de la Paix par un «Dialogue, Républicain inclusif»., Solliciter très respectueusement, le Médiateur international dans la crise, centrafricaine, S.E. Denis SASSOU NGUESSO à se réapproprier le dossier de la crise centrafricaine., Réitérer son appel au gouvernement centrafricain pour la convocation d’un « Dialogue inclusif » pour rétablir la Paix, la Réconciliation Nationale et le Développement véritable en Centrafrique.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here